L’Assemblée humiliée, son président hué, Le PM deçu, les députés découragés : tout ça à cause d’un seul individu

Pourquoi tout un pays accepte de se faire humilier sous les regards de toute l’Afrique à cause d’un seul individu ? Un seul homme vaut-il la dignité de tout un peuple ?
Et ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale lors du passage du premier Ministre Mahammed Dionne est inadmissible dans une république qui se veut démocratique.
La séance réservée aux questions d’actualité a été perturbée et cela de fort belle manière. Tous les députés de la vraie opposition ont arboré des foulards rouges et sifflé dans l’hémicycle comme s’ils étaient dans un stade de foot. Et devant le Premier ministre, le président de l’Assemblée a été hué lorsqu’il voulait apaiser les députés rebelles qui avaient à leur tête Me El Hadji Diouf. Ce dernier dénonce la manière dont les débats sont organisés avec une liste antidémocratique qui ne permet pas à tous de s’exprimer car il réclame la restauration des droits de la vraie opposition parlementaire dirigée par Aïda Mbodji. Ces députés ont vu leurs droits parlementaires usurpés au profit du député Modou Diagne Fada qui refuse de se plier aux instructions de son parti. Et bien que minoritaire et sans l’aval de son parti, Modou Diagne Fada sera reconnu comme le président du groupe des libéraux et démocrates par le président de l’assemblée nationale.
Et depuis lors, on assiste à des séances d’humiliations au sein de l’Assemblée nationale. Et hier, c’était le combe de la désolation : Le président de l’Assemblée Nationale Moustapha Niasse a été copieusement hué sous les yeux du Premier ministre. Plusieurs députés de la majorité présidentielle ont même été déconcertés par ce tohu bohu inimaginable. Quant au Premier ministre, il n’avait que ses yeux pour regarder le chaos s’installer autour de lui…
Mais pourquoi accepter toute cette humiliation pour un petit bout d’homme qui a falsifié des signatures et présenté des députés comme membres de son groupe malgré leur désapprobation. Tout le pays accepte de voir ses institutions humiliées et sa démocratie ternie pour satisfaire les appétits politiques d’un opportuniste : Modou Diagne Fada…
Penda Sow pour xibaaru.com