L’APR traite Abdoul Mbaye et Sonko de…Lâches

   Sénégal, une nouvelle opposition par le mensonge.

La légitimité acquise par son Excellence le président Macky SALL et forte de 65% des suffrages exprimés lors de la présidentielle de 2012 impose à tout citoyen du Sénégal et hôte qui vit dans le pays à le respecter et à l’honorer. Or, depuis un certain temps, certains leaders de l’opposition sénégalaise sont sous le prisme de troubles à l’ordre établi allant à l’encontre des préceptes démocratiques fondamentaux et de la légitimité populaire sacrée en accusant sans aucune retenue le pouvoir. Cette nouvelle stratégie d’une nouvelle opposition qui consiste à insinuer, à invectiver, à accuser ou à vilipender sans preuve aucune, hors normes et hors loi, devient de plus en plus fréquente et mène dangereusement le pays vers des tensions. Il faut en prendre les mesures qui s’imposent, en conformité avec la loi, pour mettre un terme à ces pratiques malsaines. Le Premier ministre avec une efficacité sans commune mesure a libéré tout un peuple des changes trompeurs de perfides politiciens qui veulent s’accaparer de notre pays pour troquer nos valeurs. Ce sont ces hommes qui agissent comme tel qui constituent aujourd’hui l’opposition sénégalaise.

Or le devoir de l’opposition dans une République, est bel et bien de se porter garant de la culture démocratique en veillant à ce que la majorité ne sorte pas de ses attributions prévues par les textes constitutionnels et les principes fondamentaux reconnus par les lois en vigueur. L’opposition, bien qu’ayant le droit de critiquer, se doit de constituer une force de proposition et d’alternative politiques sans tomber dans les bassesses de la politique politicienne. Malheureusement, l’opposition sénégalaise, composée d’hommes et de femmes sans foi,  avec un nouveau clivage axé sur le mensonge, la spéculation, la supposition, l’accusation sans fondement, vient de tomber dans l’abîme d’ignominie avec le mobile du pétrole découvert dans nos eaux. Encore faudrait-il leur rappeler que Dieu est toujours du côté de la vérité, quand elle éclate, elle couronne les uns de gloire et les autres de honte.

C’est à l’issue de la conférence de presse du Premier ministre que tout sénégalais de bonne foi s’est senti soulagé et doublement félicité; d’abord sur le parler très réfléchi, très sage et très responsable du premier ministre qui a rendu le peuple plus attentif aux mensonges de SONKO, d’Abdoul MBAYE et tous les autres manipulateurs, ensuite au plan pénal ce que le droit permet lorsque les institutions sont offensées pour sauvegarder l’intérêt de tout un peuple; tout sénégalais de bonne foi en serait heureux et réconforté. Comment des soi-disant responsables ont-ils pu se résoudre à servir à tout un peuple des propos mensongers que tout homme de dignité devrait ignorer à penser? Au lieu de polir leur être pour des agréments d’un esprit sain au service de la société, ils s’animent de zèle profond sur l’apologie du mensonge qui les rendra moins civilisés et moins humains rien que pour mettre le pays en péril.

A Abdoul MBAYE, « c’est par la lâcheté qu’on perd ses amis, et pour les avoir perdu, on devient encore plus lâche »( Jean Rostand). Vous avez perdu  un ami qui vous a honoré dès son élection comme premier ministre: le président Macky SALL.

A Ousmane SONKO, « les ruses et les machinations ont été imaginées par les hommes pour venir en aide à leur lâcheté » (Euripide). Que gagnerez-vous à être lâche? Vous voilà radié de la fonction publique après de longues années d’études.

Le mensonge et la lâcheté ont toujours l’effet du boomerang, ils reviennent toujours d’où ils sont partis. La vérité elle, est très amère mais son fruit est doux et contient toutes les vertus. Soyons justes si nous avons de la foi.

 

Malick Wade GUEYE, Coordonnateur section APR Almeria /Espagne.