Landing Savané, un politicien « Has been » qui mange au Palais et oublie ce qu’il mange

Le Sénégal « politique » est malade de ses dinosaures qui refusent de se fossiliser. Ils sont là depuis l’avènement de la première république et renaissent à chaque fois qu’un nouveau président arrive au pouvoir.
C’est le cas de Monsieur Landing « 2% » Savané ou « Sa Wané ». xibaaru lui donne le nom de 2% parce que ce monsieur, politicien et opposant depuis Senghor n’a jamais eu 3% à une élection présidentielle au Sénégal. Candidat pour la première fois à l’élection présidentielle de 1988, il remporte 2 849 voix, soit 0,25 %. Il se présente à nouveau à celle de 1993. Il n’obtient que 37 787 voix, soit 2,91 %. En 2007, il recueille 70 780 voix, soit 2,07 %.

Et c’est ce politicien « loser », un monsieur 2% qui a bouffé les 30 millions mensuels que lui donnait le président Abdoulaye Wade, qui aujourd’hui, dans les grâces de Macky Sall, demande une concertation des acteurs politiques sur les réformes constitutionnelles annoncées par le chef de l’Etat. Selon Landing « 2% » SaWané qui est aussi secrétaire général du Parti africain pour la démocratie et le socialisme/Authentique, « ces réformes constitutionnelles mises sur la table méritent d’être approfondies, parce qu’il n’y a pas eu de discussion préalable ».

Landing 2% SaWané dort encore
Le président Macky a fait part, le 31 décembre dernier, de sa volonté de mener quinze réformes constitutionnelles concernant la durée du mandat présidentiel, les collectivités locales, l’élargissement » des pouvoirs de l’Assemblée nationale, l’augmentation du nombre de membres du Conseil constitutionnel. Et le président a lui-même précisé qu’il recueillerait les avis du Président de l’Assemblée nationale et du Conseil Constitutionnel…Ce qui fut fait.
Et pourquoi Macky qui est déjà à la fin du processus devant aboutir au référendum va-t-il remettre en cause les avis qui sont les plus importants en retournant vers les partis politiques pour une concertation…C’est déjà trop tard.
Macky devait par les partis politiques avant de recueillir les avis du Conseil Constitutionnel et du président de l’Assemblée nationale.
SaWané 2% le sait très bien. Il parle parce qu’il doit justifier les millions qu’il bouffe au palais chaque fin du mois. Il parle pour parler car son rôle, c’est de parler et non de s’opposer…
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.