L’Affaire Tamsir Faye divise les Affaires étrangères : Les diplomates APR défient les vrais diplomates

C’est du jamais vu ! Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un parti politique au pouvoir infiltre la diplomatie sénégalaise et menace les vrais diplomates.
Tout est partie de l’Affaire Tamsir Faye. Ce scandale qui a vu le rappel à Dakar du Consul général du Sénégal à Marseille suite à une grave affaire de mœurs.
Dès le début de ce scandale, les réactions ont été très timides dans le camp de l’APR. Les responsables politiques évitaient de se jeter dans la gueule du loup. Jusqu’à ce que Mankeur Ndiaye, le ministre des Affaires Etrangères rappelle à Dakar le consul mis en cause dans cette affaire et à sa suite, la sortie tant controversée du secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Souleymane Jules Diop qui s’insurge contre la mesure de son ministre de tutelle.
Cette sortie qui a eu un effet d’adrénaline chez les militants de l’APR a ouvert les vannes à toutes les récriminations. Et sans mettre de gants, les militants APR qui font partie de la diplomatie sénégalaise, embauché par le ministère des affaires étrangères ont commencé eux aussi à critiquer la décision de leur ministre de tutelle et dénoncer le corporatisme sauvage des vrais diplomates. Et c’est du côté de la France que fusent les réactions de ceux qu’on peut nommer « diplomates apéristes ». Et ils sont nombreux.
Dans une contribution parue chez nos confrères de Diaspora.fr, un diplomate, le vice consul du Sénégal à Lyon, Ibrahima Mbodj, s’est ouvertement attaqué aux diplomates.
Sa contribution titré : « Affaire Tamsir Faye: l’impartialité à rude épreuve » et signé Ibrahima Mbodj APR, le Diplomate APR parle d’ennemis, de corporatisme archaïque…Suivez cet extrait de sa contribution :
« Le piège prémédité que nos ennemis t’ont tendu ne fait qu’augmenter notre hargne à soutenir notre président…Nous sommes des Tamsir aujourd’hui.
A ceux qui te reprochent de ne pas appartenir au corps diplomatique et par-delà ta personne toutes celles qui occupent des postes dans la diplomatie nous leurs disons : Stop.
Au XXIème siècle la pluridisciplinarité est de rigueur, le corporatisme archaïque ne peut prospérer dans ce monde qui évolue et répond à des exigences multiples qui nécessitent un vrai leadership pour atteindre les objectifs fixés. La diplomatie même explore les autres domaines tels que l’économie. » Fin de citation… (Lien en fin d’article)
Quel défi ?
Aujourd’hui et pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, des politiciens diplomates protestent voire accusent leur hiérarchie et le personnel diplomatique qualifié…
Penda Sow pour xibaaru.com
Xibaaru vous donne le lien de la contribution intégrale du diplomate APR sur diaspora.fr…

http://www.diasporas.fr/affaire-tamsir-faye-limpartialite-a-rude-epreuve-par-ibrahima-mbodj/