L’affaire Sonko prend des proportions inquiétantes…

Il faut aussi des méfier du « peuple qui dort »…Surtout quand il s’agit de défendre ses intérêts.

Et c’est dans ce cadre que l’ancien député Abdou Sané qui cherche encore les causes de la suspension d’Ousmane Sonko de ses fonctions d’inspecteur des impôts et domaines, appelle le peuple sénégalais à se mobiliser pour apporter tout son soutien au leader du PASTEF (Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) dont le seul tort est de se battre pour le rétablissement d’une bonne gouvernance de notre pays ».

Correspondance de Mamadou Lamine badiane

Comme beaucoup de sénégalais, l’ancien député Abdou Sané, est choqué par la décision de suspension qui frappe l’inspecteur des impôts et domaine, Ousmane Sonko. Tous les adjectifs semblent inappropriés pour exprimer le sentiment qui l’anime. Voici ce qu’il nous a envoyé.

« C’est dans la stupeur et l’indignation totale que nous avons appris la « suspension provisoire » de monsieur Ousmane Sonko inspecteur des impôts et Domaines. En l’absence de notifications sur les motifs d’une telle mesure, nous nous posons encore beaucoup de questions en convoquant le contexte socio politique dans lequel baigne notre pays. Contrairement à certaines élites monsieur Ousmane Sonko est un brillant cadre qui a choisi une trajectoire : celle des valeurs de probité morale et intellectuelle, de la dignité, de l’orthodoxie, de la citoyenneté accomplie, du désintéressement, de l’humilité mais surtout du refus absolu de toute forme de compromission. Or dans notre cher Sénégal, l’idéologie dominante ne s’accommode pas de ce type de personne. Il y a encore la persistance du culte de l’opportunisme, de la courbette, du larbinisme et de la prostitution (au propre comme au figuré).Pour beaucoup tourner le dos aux valeurs qu’incarne monsieur Sonko est gage de réussite, de promotion …La fin justifie les moyens. Il faut être talibé de Machiavel. C’est entre autre raisons dans ce conflit de perception de la vie qu’il faut chercher la cause de la suspension provisoire du leader du parti PASTEF. Comment peut-on comprendre que des inspecteurs des Impôts et Domaines soient tolérés parce que simplement ils sont du côté du pouvoir et s’acquittent bien de leur rôle de laudateur (sans conviction mais plutôt par complaisance) mais que de l’autre côté on harcèle d’autres du même sérail parce que simplement ils s’opposent. La lumière ne jaillit elle pas de la contradiction ? Doit-on accepter cette intolérance qui consiste à persécuter un homme parce que simplement il véhicule une idée différente ? L’histoire politique du Sénégal mérite-t-elle ce recul ? Doit-on subir cette vision d’individus venus tard dans l’arène politique ? De quoi a ton peur ? En réalité le directeur des Impôts et Domaines comme son ministre cherchent à plaire à leur hiérarchie respective sur fond d’opportunisme et de calculs mesquins. Ils sont prêts à tout pour plaire à la hiérarchie. Ce sont des cadres qui ont accepté d’aliéner leur dignité pour assouvir leur dessein. C’est certes leur droit nous leur en concédons. Aussi doivent-ils accepter en retour la différence avec monsieur Sonko qui a le droit de se démarquer de la bassesse, du larbinisme, des courbettes, de l’opportunisme et de toutes les autres tares qui gangrènent notre système social politique culturel et économique. Lui a choisi la dignité et toutes les autres valeurs qui fondent un pays et une nation ambitieuse, en vue de bâtir un développement à la dimension du rayonnement historique du pays. Voilà pourquoi nous demandons au vaillant et vigilant peuple sénégalais de se mobiliser pour apporter tout son soutien à monsieur Ousmane Sonko dont le seul tort est de se battre pour le rétablissement d’une bonne gouvernance de notre pays« .

Abdou Sané ancien député

 Dakar, Sénégal