La véritable mission de Modou Kara : affaiblir le PDS et réélire Macky Sall

Serigne Modou Kara est un vrai marabout. Mais il est aussi un vrai politicien. Leader du Parti de la vérité pour le développement (Pvd), il a eu deux députés aux législatives de 2014. Mais il a renoncé à son poste de député au profit d’Abdoulaye Makhtar Diop, l’autre grand Serigne de Dakar.
On peut donc le nommer aisément Marabout-politicien…Ou Politicien marabout.
Mais dans les lignes qui vont suivre, vous verrez que le terme Politicien-Marabout sied mieux à Mamadou Kara ou Modou Kara, c’est selon…
Le Général Kara est de tous les âges politiques. En dehors du magistère de Senghor, le président du PVD a joué sa partition dans les régimes successifs de Diouf et Wade…Et il continue d’occuper une place importante dans le régime de Macky.
Très souvent vu aux côtés de Me Wade, Modou Kara s’affiche ouvertement avec Macky et parvient même à faire nommer l’administrateur de son Parti au Palais de la République en tant que ministre, conseiller spécial du président de la République.
Et c’est cette nomination de Isma Dioum auprès de Macky Sall ainsi que les dernières déclarations de ce dernier qui mettent en lumière les vrais missions assignées à Modou Kara Mbacké.
Première mission : Affaiblir le PDS à Touba
Modou Kara est un petit-fils de Touba. Cette ville a toujours été un bastion du PDS. Et c’est le lieu choisi par le bras droit de Kara devenu ministre conseiller spécial de Macky pour tirer sur le PDS : «Touba n’est pas un bastion du Pds. Ce parti a certes remporté les élections locales, mais il est loin d’être majoritaire dans la ville sainte. Les propos que j’ai entendus ici illustrent que Macky est aimé à Touba, mais ne dispose pas des hommes qu’il faut pour aller vers les populations et renverser l’impression d’un rejet dont il fait l’objet dans la ville » a déclaré Isma Dioum devant des journalistes.
Ce qui veut dire que le démantèlement du PDS à Touba vient de commencer. Et Kara peut y réussir grâce à sa popularité et à son entregent.
Deuxième mission : réélire Macky Sall
Comme l’opposition avec ses candidatures plurielles, le pouvoir a aussi son plan…Celui de présenter plusieurs candidats qui vont fragiliser l’opposition puis reporter leurs intentions de vote sur le Palais…Et c’est ça la mission commando du Général Kara.
Modou Kara va se présenter inévitablement à l’élection présidentielle de 2017.Il ne gagnera pas du coup. Mais il peut faire mal et même très mal. Car Kara n’est là que pour affaiblir l’opposition dans son bastion de Touba. Le vivier électoral se trouve à Dakar, Thiès, Ziguinchor et Touba. Ces 4 grandes villes font le tiers de l’électorat sénégalais. Et Macky sait qu’il ne gagnera ni à Dakar ni à Thiès encore moins à Ziguinchor. Mais Touba reste encore une ville à prendre. Macky ne peut pas la gagner mais Kara peut. Car Isma Dioum l’a dit : « Notrte objectif c’est la reconquête de la ville sainte et la réélection à au moins 60% de Macky Sall »
Et c’est ça l’objectif de Kara…Réélire Macky Sall partout où il sera…
Mobel Sirah Ba pur xibaaru.com

5 Comments

  1. N’importe quoi. Mobel Sira, avant je te prenais au sérieux, mais je sais maintenant que tu n’as rien compris. Kara ne roule pour personne, et ça tu le sauras.

  2. PEINE PERDUE MODOU KARA N A AUCUNE CREDIBILITE AUX YEUX DE LA MASSE MOURIDE ENCORE MOINS ISMA DIOUM INCONNU A TOUBA

  3. Kara va chuter sur les deux registres: politique et religieux. Il a raté le coche depuis longtemps et n’a plus aucun crédit (moral, religieux et intellectuel).

  4. Heum, tu parles en l’air ou tu as des preuves de ce que tu dis ? Ou tu joues du Selbé Ndom ?

  5. Si tu es vraiment Inspecteur Derrick, donne réponse à tes questions sinon boucle-la. ici, on analyse à partir des relations contradictoires entre Religion et Politique. Selbé est plus proche de Kara que de moi.

Les commentaires sont fermés.