La route nationale N°1 coupée…Pas de trafic terrestre entre Dakar et Bamako

Une info qui risque de réveiller Macky sall qui dort encore. Pendant que son peuple souffre des désagéments causés par les fortes pluies qui s’abattent sur son pays, le président Macky Sall se la coule douce dans son Palais de la république…
Le trafic sur la nationale N°1, corridor Dakar – Bamako est devenu impossible depuis hier mardi dans la nuit. Une situation due à l’affaissement d’un pont situé à quelques encablures de la ville de Kothiary dans le département de Goudiry, région de Tambacounda. Les fortes précipitations enregistrées pendant la nuit du lundi à ce mardi 1er septembre 2015 ont emportées le pilier central de ce pont. Du coup, aucun véhicule ne passe à ce niveau. Malheureusement pour des centaines de gros porteurs qui empruntent tous les jours ce corridor, aucune solution n’est pour le moment au bout du nez. Dans la commune de Kothiary, on dénombre de nombreux dégâts allant de l’affaissement de bâtiments à la perte de bétail emporté par les eaux de pluie qui ont fait plus de 124 mm. Suffisant pour que le Maire de cette commune, Abdoulaye Kanté, lance un appel pressant à l’Etat pour trouver une alternative et un soutien afin que le trafic puisse reprendre mais aussi pour que les pauvres paysans qui ont perdu leur bétail, leurs bâtiments et leurs vivres puissent être assistés. Le danger, ce sont les nombreux camions citernes stationnés le long de la route surtout dans les villes de Tambacounda et de Kothiary.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Ou est le ministre du cadre de vie. Devant les Caméras de télé il ne cessait de glorifier son mentor disant qu’il à investissement 70 milliards et que les innondations sont vaincues. Dieu lui à montré qu’il faut être humble. Un immeuble incendie à Paris. Le ministre français de l’intérieur de déplace immédiatement. Des centaines de famille sont dans le désarroi partout au senegal pas l’ombre d »un ministre. c’est GRAVE. Ils sont en vacance.

Les commentaires sont fermés.