La riposte des Karimistes est : « l’ami intime de l’Agent judiciaire de l’Etat est cité dans les sociétés Offshore…

Toutes les presses du palais ont indiqué que l’affaire ‘’Panama Papers’’ implique indirectement Karim Wade car son ami et coaccusé Pape Mamadou Pouye était cité dans l’un des millions de documents qui ébranlent en ce moment la Planète. Mais la sortie de Alinard Ndiaye, coordonnateur du « mouvement libérez Karim » ou MLK, laisse perplexe quant à l’implication du fils de l’ancien président du Sénégal entre 2000 et 2012.

Alinard Ndiaye accuse directement des proches du régime d’être directement impliqués dans les offshores. Et il cite nommément dans un entretien accordé à nos confrères de Actunet, le sieur Abdoulaye Sylla qui est l’administrateur provisoire de AHS, une société de Bibo Bourgi considéré comme le complice de Karim Wade.

Il faut rappeler que Abdoulaye Sylla est l’homme qui a la lourde tâche d’administrer provisoirement AHS (Aviation Handling Services / Sénégal), une société attribuée à Karim Wade et qui pèse 48 milliards selon le Parquet spécial près de la Cour de répression de l’enrichissement illicite,

Et les infos du karimiste Alinard Ndiaye sont accablantes à l’encontre de Abdoulaye Sylla :  « nous invitons l’Etat et la justice à s’intéresser à la société offshore Iveria investments holding LTD, créée en juillet 2012 et basée aux îles vierges Britanniques. Cette société est propriétaire de la société Add Value Finance qui a géré l’administration provisoire de la société Ahs de Bibo Bourgi. Que l’on dise aux Sénégalais qui de l’avocat Stéphane Postiferri, d’Abdoulaye Sylla et de sa femme Fatouma Zohra Dème est le vrai propriétaire de cette société offshore »

Mais loin de répondre à la question de Monsieur Alinard Ndiaye, xibaaru vous renvoie à des archives de presses qui font référence à Abdoulaye Sylla et l’actuel agent judiciaire de l’Etat…

Le 14 août 2013, le journal L’As avait fait une révélation extraordinaire : « L’oncle de l’administrateur provisoire de Ahs est en effet magistrat. Mais il y a mieux. Car l’un des meilleurs amis de l’administrateur provisoire Abdoulaye Sylla n’est personne d’autre que le sieur Antoine Félix Diome (substitut du procureur de la CREI à cette époque). Et aujourd’hui Antoine Diome est l’agent judicaire de l’Etat, celui-là chargé de vendre les biens de Karim Wade. »

Ainsi cet agent judiciaire de l’Etat qui est chargé de gérer des biens litigieux, est lui-même le meilleur ami de cet administrateur provisoire cité dans les hautes sphères de la fraude fiscale. L’ami intime d’Antoine Diome aurait des intérêts dans une société offshore…

Et c’est cet homme qui est chargé d’administrer AHS qui pèse 48 milliards…

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Si l’on arrive à sortir la tête du battage médiatique (cette fois il est international), il y a pourtant beaucoup de choses que l’on peut comprendre de ce qu’on peut faire avec des médias.
    Je ferais exprès de choquer les fanatisés en disant que le Sénégal est un pays Paradis Fiscal.
    Comment ? Qu’est ce que c’est qu’une Zone Franche Industrielle ? Nous en avons une à la SODIDA.
    Une zone franche industrielle est conçue par un état qui veut attirer des investisseurs chez lui (créations d’emplois, opportunités de BOT, boom des industries du pays, acquisitions de nouveaux services, etc) ou qui veut protéger ses entreprises fragiles contre la concurrence de celles des pays puissants. L’état crée dans son territoire un autre territoire (Zone) où les lois du pays ne sont pas appliquées telles qu’elles le sont dans le reste du pays. Dans la Zone les entreprises ou industries sont détaxées ou subissent des taxes réduites. Dans la Zone les impôts sont réduites au strict minimum, ou bien même ces entreprises ne sont pas du tout imposées. Dans la Zone les entreprises voient leurs importations, pour les besoin de leur roulement, bénéficier des franchises de douane, etc.
    Ce qui fait que la Zone Franche Industrielle est un Paradis Fiscal assurée pour les entreprises qui viennent s’y installer pour les inciter à venir. Lorsqu’une entreprise d’un pays donné fait ses calculs pour trouver plus juteux d’aller s’installer dans une Zone France d’un autre pays, elle fait bien une évasion fiscale au regard de son pays. Parce que pour ne pas payer le fisc chez elle, elle délocalise et va s’installer dans un pays qui lui offre une franchise pour ne pas payer de taxes. Cette entreprise cherche à gagner plus, sans payer dans son pays les taxes et impôts.
    On s’est retrouvé ainsi avec des pays où on ne parle pas de Zone Franche particulière dans le pays, mais où tout le pays est une Zone Franche. C’est le cas de Dubaï.
    Et ce qui se fait dans ces pays sur le plan des entreprises pour les attirer, c’est ce que certains pays ont choisi de faire sur le plan des banques. Leurs banques taxent moins pour attirer les fortunes. Ils sont les seuls à porter le nom de Paradis Fiscaux.
    La vraie bizarrerie dans notre monde actuel, c’est de noter que les USA peuvent choisir, sans l’ONU et sans preuve d’envahir un pays pour combattre le « terrorisme islamiste » et rester depuis 40 ans sans jamais envahir un pays pour terrorisme financier. Comme est l’autre bizarrerie des USA capables de mettre sous écoutes le téléphone d’Angela Merkel sans être capables depuis des années de mettre sous écoutes le téléphone du dirigeant de l’état islamique (EI).

Les commentaires sont fermés.