La justice française s’acharne sur Lamine Diack…Le seul qui paye pour tous…

L’affaire Lamine Diack prend des proportions dangereuses aux allures de harcèlement et de séquestration. Comme si le juge d’instruction en charge de cette enquête n’avait dans son collimateur que lamine Diack comme le seul coupable dans cette gigantesque histoire de dopage qui implique des Français, des Anglais, des Russes, des Africains, des Japonais, des Chinois…

Mais à ce jour d’aujourd’hui, Lamine Diack est le seul inculpé dans cette enquête dirigée par le juge français Renaud Van Ruymbeke qui le poursuit pour corruption passive et blanchiment aggravé…

Lamine Diack est interdit de sortie du territoire français, et malgré le fait qu’il ait payé une caution, la justice française veut l’incarcérer en augmentant de manière surréaliste sa caution qui a été multipliée par trois.

La deuxième chambre d’instruction de la Cour d’Appel de Paris a décidé que Lamine Diack doit payer 500 000 euros  (325 millions F CFA) comme caution pour bénéficier de la liberté provisoire, alors qu’en première instance, la baisse de cette caution était fixée à 140 000 euros (91 millions F CFA).

Ce qui est un chantage a vue d’œil. Et ensuite la justice française fait dans la délation en déclarant que « Singapour va collaborer avec la justice française » pour dénicher les comptes bancaires incriminés du fils de Lamine Diack, Pape Massata Diack…Ce qui est archi faux. Singapour n’a jamais collaboré avec la justice française car il n’existe aucun accord entre la France et ce paradis fiscal. Si Singapour le fait dans l’affaire lamine Diack, ce sera la fin de Singapour car tous les usagers des banques vont vider leurs comptes pour aller voir ailleurs, ce qui mettra en péril la survie de ce pays.

Il faudrait sérieusement que les avocats de Lamine Diack saisissent la commission des droits de l’Homme des Nations Unies pour statuer sur la violation des droits de leur client car la France en fait trop…

Et trop, c’est trop…

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Si les informations faisant état que son fils a dépensé 1,5 milliards en produits de luxe sont avérés, le juge est fondé à soutenir qu’il peut bien payer 325 millions FCFA.

Les commentaires sont fermés.