La justice française s’acharne sur Lamine Diack…Et au Sénégal, on dort

C’est pathétique ! Une justice française corrompue (comme le dit le président français) s’acharne sur notre compatriote sénégalais en la personne de lamine Diack, ancien président de l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme)…

Dans une dépêche de l’Agence France presse (AFP), nous avons appris que « la justice française a ordonné une première incarcération dans l’enquête sur des soupçons de corruption pour masquer des cas de dopage chez des athlètes russes, en visant Habib Cissé, ex-conseiller de l’ancien patron de l’athlétisme mondial Lamine Diack.

Rappelons que Habib Cissé avait été mis en examen pour corruption début novembre 2015, tout comme Lamine Diack et le médecin français Gabriel Dollé, chargé jusqu’à la fin 2014 de la lutte antidopage à l’IAAF.

Voilà une justice et une presse qui s’acharne sur notre compatriote depuis plus d’un an sans aucune preuve et se complait à arrêter des membres de son entourage…

Où sont les preuves ?

Le parquet financier de paris joue la carte de la presse et se lance à fond dans une campagne de diabolisation de Lamine Diack et son entourage…Il est condamné par la presse française avant même son procès…Et la presse sénégalaise, comme un mouton, se lance dans la reprise des articles de l’AFP sans analyser les contours de cette affaire qui ne tient sur rien…Et les autorités du Sénégal ne peuvent rien car c’est une affaire française…D’ailleurs qui a porté plainte ?

Dans toute cette affaire, on ne voit rien du tout…

Les Français ont réussi un exploit…L’Athlétisme est mort depuis que Lamine Diack est en prison.

Penda Sow pour xibaaru.com