La grosse bourde de Nafi Ngom et l’OFNAC…Ils font le travail de la police et de la gendarmerie

Le quotidien l’Observateur distribué ce weekend nous fait part d’un guet-apens tendu par les enquêteurs de l’OFNAC (office national de lutte contre la fraude et la Corruption) au directeur du service des Mines de Louga…Selon le quotidien, ne dénonciation anonyme a d’abord mis la puce à l’oreille des inspecteurs de l’OFNAC, qui ont plus tard enquêté avant de mettre la main sur le directeur du service des Mines de Louga.

Mais selon plusieurs sources qui ont repris l’OBS, « Les hommes de Nafi Ngom Keita ont fait appel à un indicateur qui s’est fait passer pour un vendeur de pastèque pour piéger le directeur des lieux. »

L’OFNAC joue au flic ou au détective
L’office national de lutte contre la fraude et la Corruption n’outrepasserait-elle pas ses prérogatives en posant des pièges pour alpaguer des personnes indélicates. L’OFNAC n’est ni la police ni la gendarmerie encore moins des détectives privés.
L’OFNAC ne doit pas jouer le rôle qui est dévolu aux enquêteurs de la police judiciaires. L’OFNAC recueille des plaintes, enquêtes sur la fiabilité de la plainte et ensuite fait des enquêtes approfondies sur la nature de la fraude ou de la corruption avant de confier les résultats de ses recherches aux vrais enquêteurs qui sont de la Police ou de la Gendarmerie. Mais l’OFNAC ne piège pas les gens comme si elle était une autre police au sein de l’Etat…
Les personnes mises en cause à Louga peuvent dès à présent dénoncer la procédure de l’OFNAC…Nafi Ngom Kéita n’avait pas le droit de les piéger…Du N’importe quoi ?