La fin du PS « sans débat » avec Tanor…Khalifa le nouvel homme fort du PS libre

Le siège Parti Socialiste assiégé
Le Parti Socialiste sénégalais a encore frappé fort ce samedi 05 Mars, une date à retenir dans les annales de la science politique. Après le fameux « congrès sans débat » de 1996 qui a vu le départ du PS de Djibo Leyti Ka alias « Peul bou rafet », voici ce que d’aucuns pourraient appeler « le bureau politique de la honte ». Ce bureau politique qui devait avaliser le « OUI » du PS pour le référendum avec l’onction de Tanor Dieng. Mais rien ne s’est passé comme prévu.
En effet ce samedi, le siège du PS situé à Colobane s’est transformé en champs de bataille, entre les grenades lacrymogènes des forces de l’ordre venues protéger certains dignitaires socialistes et les jets de pierres des jeunes militants, ce fut le far west à Dakar.
La jeunesse socialiste est venue en nombre pour en découdre avec les responsables favorables au « OUI » du référendum du 20 Mars prochain. Sous haute protection policière, le ministre de l’éducation Serigne Mbaye Thiam a passé un sale quart d’heure avant d’accéder au siège du PS. Le tonitruant porte-parole Abdoulaye Wilane a été ensablé et roué de coups. Le secrétaire général du PS hué à son entrée de la Maison du parti. Quelle jeunesse malsaine dirait certainement le Président Abdou Diouf.
« Khalifa ovationné »
Ne voulant pas cautionné la soumission du PS au parti de Macky Sall, les jeunes militants ont montré leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs actions. Le seul rescapé était le maire de Dakar, Khalifa Sall qui a été longuement ovationné à son apparition avec ses soutiens. Ce Samedi 05 Mars présage un nouveau départ pour le PS. Au vu des derniers événements, la page Ousmane Tanor Dieng semble définitivement tournée. « Tanor accepte à Macky ce que le PS a refusé à Wade pendant 12 ans » fustige un militant.
Khalifa est-il le nouvel homme fort du PS ? Wait and see.
Pape Sembène pour Xibaaru.