La fausse traque de Mimi Touré visait uniquement Karim Wade

A travers la publication d’une réflexion, l’ex-Premier ministre, Aminata dite Mimi Touré et non moins Envoyée spéciale du Président Sall a déclaré : « dans une optique de lutte contre la délinquance à col blanc, la Justice sénégalaise a été saisie de cas d’enrichissement illicite notoires, parmi lesquels, celui de Karim Wade» et plus loin, l’envoyée spéciale du Président Sall de poursuivre : «La Justice a pour vocation de faire respecter les lois (…) et de sanctionner ceux qui y dérogent »…

Sauf que dans le cas de la traque des biens mal acquis, Karim Wade et Tahibou Ndiaye ont été les seuls à être mis dans le box des accusés. Et pourtant dès le déclenchement de la traque des biens mal acquis, Mimi Touré, alors puissante ministre de la justice avait montré une liste de 25 personnalités mises en cause pour enrichissement illicite…Et puisque que selon elle, «La Justice a pour vocation de faire respecter les lois…et de sanctionner ceux qui y dérogent », toutes les autres personnes de sa fameuse liste restent impunies par cette justice qui peine à sanctionner ceux qui ont rejoint le camp présidentiel…

C’est Mimi Touré qui déclare que la justice a été saisie « de cas d’enrichissement illicite notoires, parmi lesquels, celui de Karim Wade »…Alors en dehors de Karim Wade quels sont les autres cas qui ont été poursuivis par « Sa » justice ?

Mimi Touré ne peut pas prouver le contraire. La traque des biens mal acquis a été mise en place uniquement pour Karim Wade…A des fins politiques.

Et aujourd’hui, c’est la fin de la traque des biens mal acquis avec la grâce de Karim Wade qui se profile à l’horizon…

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Maky à été victime de cette dame. Je crois qu’il s’en est rendu compte. Je pense que sans Mimi, Maky n’aurait pas tous ces problème la. Et la vie politique de notre pays serait beaucoup plus paisible. Et Maky aurait pu gouverner dans la sérénités avec même la bienveillance de ses anciens amis du PDS dont Maitre Wade. Mimi ne peut faire de la politique que par la guerre. Le cas de Habré aussi en est un exemple.

Les commentaires sont fermés.