La fausse médiation Macky-Karim inventée par un journal français…De l’intox pure

Si l’on s’en tient aux propos de notre confrère Français Antoine Glaser de « la lettre du Continent », le Qatar a entamé mi-avril une mission de bons offices auprès du gouvernement sénégalais afin d’obtenir la libération anticipée de Karim Wade », Ce journal qui est paru hier mercredi a affirmé que « les autorités de Dakar ne seraient pas opposés à un tel scénario ». Mais, ajoute la même source, elles posent une condition : « que (l’ancien ministre d’État) se fasse oublier en se retirant dans le riche émirat ».

Selon Antoine Glaser, « Karim Wade serait opposé à toute idée d’exil, même momentané ».

Est-ce vrai ça ?

Comment l’Etat du Sénégal peut-il proposer l’exil à Karim Wade ? Ce serait reconnaître sa volonté de nuire à la personne de KARIM Wade et que tout ce procès d’enrichissement illicite ne serait que du vent…

Ce même journal révèle que malgré ce refus de s’éloigner du Sénégal « Karim a dépêché deux de ses avocats, Madické Niang et Mohamed Seydou Diagne, à Doha au cours de la seconde quinzaine d’avril afin de recueillir plus de précisions sur les contours de cette médiation ».

Mais c’est quoi ça ?

Karim refuse et en plus il envoie deux de ses avocats pour voir les contours de cette médiation…C’est bizarre car les contours avaient déjà indiqué qu’il devrait partir en exil.

Une information de notre confrère à prendre avec des pincettes. Cela ressemble fort bien à une mise en scène.

Penda Sow pour xibaaru.com