La DIC aux trousses des partisans du Maire de Dakar Khalifa Sall

Le Sénégal est-il en passe de devenir un état policé caractérisé dans la répression politique sévère ? Cette image de la division des investigations criminelles dans l’enquête sur les violences à la maison du parti socialiste le 05 mars dernier laisse à désirer. Nos vaillants enquêteurs n’ont ciblé que des partisans du maire de la Capitale, Khalifa Sall qui dispute le leadership de la formation politique à Ousmane Tanor Dieng qui est un allié sûr du pouvoir.
Depuis mercredi, des jeunes socialistes sont convoqués et auditionnés au tribunal départemental de Dakar par la division des investigations criminelles (Dic). Et ce tribunal était inondé de monde, hier parce que le Parti socialiste s’est lancé à la traque des partisans du maire de la capitale. Après les jeunes de la Médina dont le maire est proche de Khalifa Sall, ont été auditionné jeudi, c’était hier vendredi, le tour des chauffeurs du maire Khalifa Sall. 3 jeunes de la 10ème coordination de Grand Yoff proches de Khalifa Sall sont aussi passés devant le magistrat instructeur. Cheikh Sall, Abdoulaye Wone et un certain Gora qui travaillent à la ville de Dakar ont été entendus par la Dic. Ce n’est qu’après plus de 5 heures d’audition qu’ils ont été libérés. Mais selon certains témoins, les auditions sont loin d’être terminées parce que 49 personnes sont dans le viseur de la Dic. En l’absence du maire de Dakar actuellement à La Mecque, ce sont Barthélémy Dias et d’autres sympathisants qui ont envahi le tribunal de Dakar pour apporter leur soutien aux socialistes.

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com