La Cour Suprême confirme le verdict…Macky tient enfin son prisonnier jusqu’en 2019

Il fallait s’y attendre. La Cour suprême vient de rejeter tous les recours de Karim Wade et ses codétenus. Et du même coup elle a confirmé l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite qui a condamné Monsieur Karim Wade à 6 ans ferme et à payer une amende de 138 milliards de FCFA. Malgré l’avis des experts de l’ONU qui a jugé arbitraire l’emprisonnement de Karim Wade, le seul et dernier recours de Karim Wade a été rejeté. Il passera les 4 prochaines années en prison et devra payer à l’Etat du Sénégal la somme gigantesque de 138 milliards CFA…

Macky tient enfin son prisonnier. Karim Wade ne participera à aucune élection. La prochaine présidentielle, il va la suivre depuis sa prison de Rebeuss si onne le transfère pas dans une autre prison de l’intérieur du pays. Et Macky en est capable tellement il déteste le fils de son bienfaiteur Abdoulaye Wade. Tout ce que voulait Macky Sall, c’était d’écarter Karim Wade dans la course à la présidentielle de 2017. Et condamné à 6 ans, et c’est définitif, Karim Wade n’a plus droit à un autre recours…

Cette confirmation de la peine n’est pas surprenante. Les avocats de Karim ont déjà dégagé un plan B. celui de saisir les juridictions internationales. La bataille est perdue au Sénégal mais la guerre ne fait que commencer…
Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. La cour suprême confirme l’arrêt d’une cour qui n’existe pas.
    La cour suprême valide qu’un témoin qui avait porté plainte devant la justice sénégalaise pour réclamer des actions d’une société revienne dire que les actions ne lui appartenaient pas mais appartiennent à Karim.
    La cour suprême valide que qu’un juge dise qu’il y aura des preuves par des témoins, et que rien n’étant vu à la fin, l’avocat annonce que les preuves sont cachées.
    La cour suprême valide que les accords de la CEDEAO que le Sénégal a signé sont caduques pour la vengeance de Macky.
    Cela fait longtemps que Xeme tente de vous expliquer que le combat est religieux. Le dieu du mensonge installe sa force au Sénégal.

  2. Macky Sall a perdu face à Karim,
    – devant le tribunal de Paris,
    – devant la cour de la CEDEAO,
    – devant la commission de l’ONU.
    Macky ne gagne, si on peut l’appeler gagner que devant la justice sénégalaise qu’il coiffe et dont il choisit les juges. Et lorsqu’un homme n’obtient ce qu’il veut que sur la seule base d’il est président de la république, il a la force du pouvoir, cela s’appelle dictature.
    Dans ce procès, la manigance a écarté toute liaison avec un pays étranger ou avec un étranger. Tout élément de l’accusation, qui nécessitait la participation d’un pays étranger, a été écarté. Que ce soit DPW, les 99 milliards des comptes de Monaco, les 430 milliards dans les banques arabes, le compte de Singapour, Agboba, etc. Macky a fait écarté tout ce qui pouvait impliquer un pays étranger ou son ressortissant. Il n’est resté pour la condamnation par intime conviction sur des éléments d’accusation strictement sénégalais.
    Par conséquent ce fut un procès dans le champ où s’applique la dictature de Macky, dans un champ où toute personne qui aurait refusé de collaborer dans le sens où il le veut serait obligé de s’exiler comme Vieux Aidara.
    C’est ce qui explique un procès où le juge promet, au début, que les témoins vont apporter les preuves, et qu’après la fin l’avocat annonce qu’ils gardent les preuves par devers eux, et que le juge finisse par condamner selon son intime conviction.
    Lorsque la justice de Macky aura fini son travail, la justice du Sénégal aura perdu son âme.

  3. Macky n’a rien gagné car seul le bon Dieu est puissant: il y a deux jour vieux sing sing est parti, hier Doudou Ndiaye Rose l’a rejoint ( paix à leur ame) bien qu’étant présent à l’enterrement du premier c’est dire que nous ignorons ce que demain sera fait et ce PR de merde l’ignore plus que quiconque.
    Le peuple sénégalais complice devant cette injustice récoltera les fruits combien amères de ce fléaux qui n’épargnera personne. Si Macky pense obtenir un deuxième mandat qu’il se détrompe car il n’aura meme pas un deuxième tour et dores et déja il doit surveiller ses derrières parce qu’il a fini de cracher sur nos valeurs de reconnaissance,de pudeur et il aurait suffit seulement de dire la VERITE.
    Karim sortira quand Dieu aura décider MAIS nous y mettrons toute notre volonté au prix de nos vies non pas pour la personne de Karim pour déjouer les répondeurs automatique MAIS pour lutter contre L’INJUSTICE et refuser cette tentative de nous réduire en esclave devenue réalité et tous les mange-mil se taisent après avoir menti au peuple en diabolisant WADE et sa famille sous la complicité des organes de presse.
    Un ouragan peut changer le visage des peuples en quelques minutes et je crois fermement que Macky pense avoir réussi sa mission MAIS c’est le MALHEUR en personne qui est entrain de trouver RENFORT pour s’abattre sur lui sans AUCUNE FORME DE PROCES.

  4. mais et la présidentielle de 2017 ?n ‘est ce pas Karim qui tirait toutes les ficelles, qui diriger son partis et le pays a partir de rebeuss, ou bien ce n était que des mensonges de la part de xibaru.com ?

  5. Retour sur les incl’UCAD : la vidéo qui prouve que les étudiants apéristes ont déclenché la violence
    uite aux jets de pierre survenus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) à l’occasion de la visite du chef de l’Etat Macky Sall, nombreuses étaient les interventions qui blâmaient les étudiants accusés de s’être attaqués à une institution. D’ailleurs, suite à ces incidents, certains d’entre eux, particulièrement ceux militant dans l’opposition, se trouvent dans les liens de la détention. Toutefois, cette vidéo prouve tout à fait le contraire.

    En effet, même si les étudiants ont tenu à manifester verbalement leur mécontentement à l’endroit du président de la République, on voit bien que ceux de l’APR (en t-shirts blanc) sont les premiers à user de pierres pour chasser violemment leurs camarades. En réalité, le courroux des étudiants a commencé quand ils se sont vus interdits d’accès à la tribune officielle au profit de leurs camarades qui portaient des t-shirts à l’effigie de Macky Sall.

    Retour sur les incidents de l’UCAD : la vidéo qui prouve que les étudiants apéristes ont déclenché la violence
    uite aux jets de pierre survenus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) à l’occasion de la visite du chef de l’Etat Macky Sall, nombreuses étaient les interventions qui blâmaient les étudiants accusés de s’être attaqués à une institution. D’ailleurs, suite à ces incidents, certains d’entre eux, particulièrement ceux militant danopposition, se trouvent dans les liens de la détention. Toutefois, cette vidéo prouve tout à fait le contraire.

    En effet, même si les étudiants ont tenu à manifester verbalement leur mécontentement à l’endroit du président de la République, on voit bien que ceux de l’APR (en t-shirts blanc) sont les premiers à user de pierres pour chasser violemment leurs camarades. En réalité, le courroux des étudiants a commencé quand ils se sont vus interdits d’accès à la tribune officielle au profit de leurs camarades qui portaient des t-shirts à l’effigie de Macky Sall.

    https://youtu.be/7-XY18KiWsQ

Les commentaires sont fermés.