La bataille contre un troisième mandat de Macky aura bel et bien lieu…En route vers 2026

« Na dem na dem na dema dem.
Goorgui dena Goorgui dena soulnagnouko.
Lokhoyi ci kow yen gnou beug goorgui dem ndomsi dem ndawsi dem ».

Voilà quelques slogans hostiles que le peuple sénégalais scandait en 2012 pour dire NON à un troisième mandat de l’ex président de la république maître Wade.
L’histoire risque de se répéter 2023 ou 2025 car le président de la république Macky SALL qui avait promis de réduire son mandat en cours à cinq ans a dit qu’il se conforme à l’avis du conseil constitutionnel qui dispose que cet acte du chef de l’état est anti constitutionnel.
Ainsi, les attaques et contre-attaques fusent de partout entre l’opposition et le pouvoir.
Décidant de faire un mandat de sept comme il l’avait juré devant les cinq sages de ce même conseil constitutionnel, le chef de l’état a proposé au sénégalais un référendum le 20 mars 2016 quelle que soit l’issue, demande que le nombre de mandat présidentiel soit limité à deux et que celui en cours soit pris en compte. En quelque sorte, une rétroactivité de son mandat en cours qui sera limité à deux. Mais, parallélisme des formes, ce même conseil constitutionnel devrait rejeter ce point sur la limitation du mandat présidentiel à deux car la loi constitutionnelle ne doit pas rétroagir comme ce fut son avis sur la réduction du mandat en cours. Et, en vrai républicain comme ses partisans aiment bien le répéter partout, le président de la république ne peut que se confirmer à cet avis et pourra briguer légalement un troisième mandat.

Donc, l’histoire bégayera car le fils par emprunt de WADE qui a toujours combattu cette dérive risque de faire comme lui ou pire car le peuple comme il l’a fait avec GOORGUI se soulèvera pour dire NON à un troisième mandat entraînant ainsi notre pays dans une situation d’instabilité chronique.
Aux membres de la société civile comme partis politiques de tous bords nous vous prions de dialoguer avec le chef de l’état pour nous éviter la situation pré-électorale de 2012 qui qui a failli embraser notre pays. Le peuple ne se laissera pas toujours berner par sa classe politique.
Idrissa SAMB

3 Comments

  1. Si Macky sall est cohérent avec lui même. Dés lors qu’il a dit que c’est le CC qui a « décidé », et cela s’impose à lui, de gré ou de force, que la proposition de réduction à 5 ans ne peut s’appliquer à son présent mandat, il devait appliquer le même raisonnement pour toutes les autres propositions de ses réformes. A chaque proposition pour laquelle le CC n’est pas d’accord sur la formulation, comme c’est le cas avec la réduction de mandat, il ne devait pas chercher à modifier la formulation, comme il ne l’a pas fait avec la réduction de mandat, mais rejeter totalement l’article proposé. Et là, je parie que des 15 points de réforme il n’en restera pas plus de 4.

  2. VOTEZ OUI POUR AVOIR UN MANDAT DE 5 ANS APRES CELUI CI AINSI QU’AUX AUTRES 15 POINTS.
    VOTEZ NON LE MANDAT CI SERA 7 ANS ET LE PROCHAIN SERA 7 ANS SANS LES 15 POINTS
    BOYCOTTER EST DE FUIR TA RESPONSABILITE .

    LES SENEGALAIS DOIVENT PENSER A LEURS INTERETS ET NON CEUX DES POLITICIENS.

Les commentaires sont fermés.