Khalifa Sall désavoue Tanor et se démarque de Macky Sall sur le septennat

Après le discours du Président Macky Sall sur les réformes constitutionnelles et l’abandon de du 15ème point desdites réformes qui concerne la réduction du mandat en cours de 7 à 5 ans, le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng avait salué la décision de Macky Sall de se conformer à la « décision » du Conseil constitutionnel, en acceptant de faire 7 ans, et aussitôt appelé à voter le projet de réformes du chef de l’État lors du référendum du 20 mars prochain.
Mais hier, dans une déclaration envoyée à la presse hier, dimanche, c’est Khalifa Sall, le maire socialiste de Dakar considéré par certains comme le challenger de Macky Sall à l’élection présidentielle (elle ne se tient plus en 2017), qui a pris le contrepied du leader de son parti en affichant son opposition totale au manque de promesse du président Macky Sall qui a suivi l’avis du conseil Constitutionnel.
« Les promesses faites au peuple sénégalais ont valeur d’engagement et doivent être respectées quel qu’en soit le prix par ceux qui ont été investis de la confiance populaire. Toute décision de nature à fragiliser notre démocratie est condamnable. Notre pays, qui a toujours été un précurseur en matière démocratique, ne devait pas manquer cette occasion d’ouvrir une nouvelle page de son histoire » a déclaré Khalifa Sall.
C’est une nouvelle guerre qui s’annonce au Parti socialiste avec les divergences de vues sur le discours du Président Macky Sall qui aussi le président de la coalition Benno Bokk Yaakar à laquelle appartient le parti socialiste. Mais cela n’a pas empêché Khalifa Sall de critiquer sévèrement la décision prise par le chef de l’Etat :
« Cette décision est évidemment un coup porté non seulement à notre démocratie mais aussi à la classe politique toute entière puisqu’elle décrédibilise la parole publique et discrédite les hommes politiques dans leur capacité à tenir leur engagement. Il est de notre devoir, en tant qu’hommes politiques, de respecter la parole donnée » dira le maire de Dakar.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. VOTEZ OUI POUR AVOIR UN MANDAT DE 5 ANS APRES CELUI CI AINSI QU’AUX AUTRES 15 POINTS.
    VOTEZ NON LE MANDAT CI SERA 7 ANS ET LE PROCHAIN SERA 7 ANS SANS LES 15 POINTS
    BOYCOTTER EST DE FUIR TA RESPONSABILITE .

    LES SENEGALAIS DOIVENT PENSER A LEURS INTERETS ET NON CEUX DES POLITICIENS.

Les commentaires sont fermés.