Karim Wade, le téléphoniste qui veut être président de la République

Depuis qu’il a été élargi de prison par une grâce qu’il ne voulait pas et exilé dans le golfe persique malgré lui, Karim Wade joue au standardiste. Selon plusieurs sources « Karim Wade a joint au téléphone, Abdoulaye Baldé de l’UCS, Mamadou Diop Decroix du FPDR, Malick Gakou du GP, Mamour Cissé du PSD/Jant Bi ainsi que les responsables du Pds et l’ensemble des responsables de mouvements de soutien ». Il a aussi joint un ancien compagnon de Wade devenu leader d’un parti politique qui se trouve présentement à la Mecque pour le petit pèlerinage ou Oumrah. Et hier c’était au tour des militants de Bignona de recevoir le coup de fil du « téléphoniste » exilé à Doha au Qatar.

Ainsi, l’homme qui a passé trois ans en prison pour des faits qu’il n’a pas commis, et exilé contre son gré, prépare ses militants avec son téléphone : « Allo Bonjour, c’est Karim, je veux être président »…

Et selon plusieurs témoins, ces simples coups de fil de Karim Wade suffisent pour créer l’euphorie chez ses militants. Certains mêmes sont tombés en transes lorsqu’ils ont reçu l’appel du téléphoniste.

Mais pourquoi se cacher derrière un téléphone ?

Karim a accepté les conditions de son exil. Il a aussi accepté de se soustraire en catimini du Sénégal pour se vautrer dans un jet luxueux et rejoindre le Qatar.

Et maintenant, il veut se rattraper au…Téléphone !

Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Voilà penda au moins là tu apportes de l’humour non rétane na ba tass et c’est mieux et stp garde ns tes discours genre wade et son fils français patati patata non celà n’est pas une bonne image pr toi de surcroit une mere de famille et sache k des milliers d’enfants ou d’adultes senegalais ou senegalaises ki st nes comme karim des metis te lisent ts les jours arrete d’insister sur la difference voir artcles un peu voir c peu raciste genre fils français ou je ne sais koi c grave deh et pas agreable à lire et xibaru est suivi à travers le monde entier

Les commentaires sont fermés.