Karim Wade et Moïse Rampino libérés dans les prochains jours…Macky ouvre les portes de la prison

C’est parti pour la décrispation et le dégel des relations entre Macky et sans anciens frères libéraux. Le président de la République joue la carte des retrouvailles libérales malgré les oppositions issues de sa formation politique…Après son coup de fil « familial » à Me Abdoulaye Wade, le chef de l’Etat Macky s’apprête à libérer le fils de l’ancien président

Selon notre ARI (Agent de renseignement infiltré) , la libération de Karim Wade et du Karimistes Moïse Rampino a déjà quitté le bureau de la Commission pénitentiaire consultative d’aménagement des peines pour atterrir sur celle du juge d’application des peines qui va prononcer dans les prochains jours leur liberté conditionnel…Et ceci interviendra après celle de Mamadou Pouye qui a déjà purgé la moitié de sa peine car il a été condamné à 5 ans de prison. Rappelons qu’il est en prison depuis 2013.

Et il en sera de même pour Karim Wade qui a déjà effectué la moitié de sa peine. Il a été condamné à 6 ans de prison (Il est en prison depuis le 17 avril 2013). Quant à Moïse Rampino, il a effectué la totalité de sa peine car il a été condamné à 2 ans de prison en juillet 2014.

D’autres proches de Karim ont été libérés hier Selon un communiqué du ministère de la justice, Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé ont été libérés pour des raisons humanitaires : « Par ordonnances N°006/ et N°007/2016 du 31 mai 2016, le juge d’application des peines du tribunal de grande instance hors classe de Dakar a autorisé la sortie sous escorte du territoire national des détenus condamnés Ibrahima Aboukhalil et Alioune Samba Diassé, à la demande de leurs conseils…Cette décision, fondée sur des raisons humanitaires, a recueilli l’avis favorable de la Commission pénitentiaire consultative d’aménagement des peines, à l’unanimité de ses membres. La liberté provisoire accordée aux détenus Bibo Bourgi et Aliou Samba Diassé intervient dans l’ordre normal des choses… »

Lors de son face-à-face avec la presse, hier, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice a parlé du sujet. «Bien entendu, vous avez pu voir un communiqué du procureur spécial. Alors, il faudrait préciser qu’Ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bourgi et Diassé étaient dans un état de santé fragile. Pour des raisons humanitaires, ils ont pu bénéficier du juge d’’application des peines, une autorisation de sortie du territoire national pour se faire soigner à l’étranger. Cela intervient très souvent. Nous avons eu à le faire pour plusieurs personnes qui ont été confrontées à des questions de santé», a dit Me Sidiki Kaba.

Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Macky Sall n’avait que deux issues: le ridicule ou la dictature. Il a choisi la dictature ridicule.
    Le Pharaon n’avait pas réussi à faire triompher le mensonge, Macky Sall ne le réussira jamais.

  2. Si vous libérez ce mec profitez en pour libérer tous les prisonniers du pays. Libérer le plus grand criminel économique de notre histoire et laisser les voleurs de vaches, de poules ou de sac de charbon en prison c’est pas juste. L’ère de l’impunité continue. On parle de la libération de Karim, on ne pense même plus aux autres voleurs de l’alternoce. Le peuple sénégalais peut être empathique mais pas amnésique. Les hors la loi ne réussissent jamais…

Les commentaires sont fermés.