Karim attaque l’Etat du Sénégal à Genève…Une bataille devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

Du 02 au 14 septembre 2015, une audience sera ouverte pour examiner le dossier de Karim WADE devant le Conseil des Nations Unies des Droits de l’Homme. A cet effet, les Conseillers de l’ancien Ministre d’Etat ont demandé un prolongement du délai jusqu’au 19 septembre 2015. L’Etat du Sénégal a tout fait pour empêcher cette prolongation mais le Conseil des Droits de l’homme a accepté la requête des avocats de Karim WADE et des ONG qui auront 05 jours de plus pour défendre leur client. Cette victoire est celle des ONG sénégalaises qui se sont battues contre l’Etat du Sénégal.
Karim WADE a de réelles chances de remporter cette bataille juridique devant les Nations Unies. En cas de refus des autorités sénégalaises de libérer l’ancien Ministre d’Etat, la Cour Internationale de Justice sera saisie du dossier. Cette Cour aura le pouvoir de lever la fermeture des comptes bancaires de Karim Wade et proches. En plus de cette procédure, la victoire de Bibo Bourgi devant le tribunal de commerce est plus que possible. D’ailleurs c’est pour éviter la condamnation de ce tribunal que la Cour suprême a été sommée d’accélérer la procédure de condamnation de Wade fils. La Cour suprême a suivi les politiques mais le Conseil des Nations Unies des droits de l’homme dira le droit.

3 Comments

  1. Yes !!!!!
    Encore une autre victoire de Karim.
    Goor deug dafkoy nourou.
    Qu Allah te garde et te guide

  2. Après chaque étape, vous annoncez une autre déclenchée par les avocat de Karim et où on est sur de sa victoire. Tout ça c’est pour entretenir l’espoir chez nous les vrais militants du pds et les profiards de karimistes. Cela ne peut plus continuer. Dites nous la vérité dès maintenant pour que le pds commence à chercher un autre candidat. J’ai toujours défendu que Karim n’a rien fait mais s’il a réellement volé, le conseil que je lui donne c’est de restituer ici bas sinon il le fera dans l’audela. Quant au pds, c’est le moment de nous parler tout les jours de victoire de Karim alors que celui-ci continue à rester en prison. Sa seule victoire, ce sera quand il sera totalement blanchi. Arrêtez donc de nous tromper. En fin, considérons le dossier Karim déjà plié et avançons sans lui, ainsi va la vie. Sinon, nous serons tous en retard par rapport au perspectives.

  3. J’en ris d’imaginer les avocats de l’état à Genève répéter:
    « Ils ont volé 430 milliards qu’ils ont placé dans les banques arabes, nous avions les preuves dans un fichier dans un ordinateur que nous avons perdu », ou bien
    « Il avait un compte de 47 milliards à Singapour avec un N° Thunder 2011, selon les informations des sapiteurs, mais il a vidé le compte quand il était en prison » ou alors,
    « Il avait à Monaco 28 comptes contenant 99 milliards parce que 99 milliards y ont transité durant 12 ans, et nous avons la preuve qu’il y avait un coffret qui contenait deux montres ».
    Je conseille aux juges de Genève de se payer des cures dents à mâcher pour masquer l’envie d’éclater de rire. C’est la spécificité sénégalaise, désormais avec Macky, que des arguments juridiques qui donnent envie de rire. Si Macky Sall avait le sens des affaires, il aurait demandé la diffusion, dans les télévisions, des arguments des avocats de l’état. Cela aurait pour don de relancer le tourisme. Parce que des touristes commenceront à venir au Sénégal pour suivre les procès, pour se dérider. Les audiences seront remplis, et les hôtels aussi. Et les sorties de Dieudonné auraient fait pâle figure.

Les commentaires sont fermés.