Karim a « tué » le pouvoir de Wade…Maintenant il détruit le…PDS

Karim Wade accélère l’implosion du PDS…

Il a semé la zizanie au PDS du temps de sa splendeur comme ministre du ciel et de la terre en nommant et dégommant les ministres, mais aussi en contrôlant la feuille d’audience de son père…Personne ne pouvait accéder au bureau de son père sans son consentement. Il avait sous son joug, tout le cabinet de son père…De la secrétaire particulière du Président au directeur de cabinet…Et même le secrétaire général de la présidence d’alors, Abdoulaye Baldé avait subi ses influences avant de se rebeller…

Pendant ses trois années de prison, Karim gérait depuis sa cellule, le PDS. Il montait les uns contre les autres, adoubait Madické et reniait Samuel Sarr, méprisait Oumar Sarr et flattait Pape Samba Mboup…Fait candidat depuis sa prison, Karim se sentait plus puissant que tous les militants qui avaient de par leur abnégation et leur fidélité au président Wade, hissé le PDS au rang de premier parti politique d’opposition du Sénégal…

Karim libéré, les choses s’empirent…Les compagnons de longue date du président désertent le navire parce que Karim les méprise. Il a fait du PDS, un parti d’amis. Le PDS selon Karim se résume à lui, Madické et ses Karimistes même si ces derniers n’ont pas encore rejoints officiellement le PDS.

Figurez-vous que Karim qui prétend détenir sa légitimité de par son père qui a fait de lui l’héritier du PDS, ne parle à personne dans le PDS. Il ne connait pas les présidents de fédérations et encore moins les instances du parti. Pour lui le PDS, c’est Madické et rien d’autre. Et les Karimistes sont ses soutiens.

Et ce manque de considération de Karim vis-à-vis de tous ceux qui se battus, a créé une situation délétère au PDS.

Les vrais militants ont déserté les rangs du PDS. Oumar Sarr s’accroche à un poste vide, celui de secrétaire Général adjoint du PDS et coordonnateur du parti.

Et aujourd’hui, le PDS devient une coquille vide. Son secrétaire Général National, Abdoulaye Wade, absent du pays depuis plus de 17 mois, ne semblent plus s’intéresser au PDS…Pour lui, son fils a déjà hérité de ses biens…politiques. Et Karim, depuis son exil, traumatise déjà les libéraux qui ne savent plus à quoi s’en tenir…Et c’est ce climat d’incertitudes qui conduit inexorablement le PDS vers l’implosion…

Karim a fait perdre le pouvoir à son père…Maintenant il va détruire le parti de son père.

Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. on ignore ton nom reel mais si tu pense qu avec tes reflexes ethnocentrisres 《neddo ko bandoum 》tu pourras destabiliser le pds c est peine perdue

  2. karime ne  » tue pas wade, ce dernier n’etrangle tout seul avec son eternel obstination à faire élire son fils président de la republique sénégalaise. Wade-pére a manqué de respect envers tout ces historique en faisant du pds , un parti familial. donc ils n’ont que ce qu’ils méritent .

  3. Le pds est mort depuis longtemps. Karim a intérêt à tout purger et reconstruire

  4. Ce qui est sûre c’est que Penda Sow ne cache plus sa préférence pour Maky. Elle ne rate jamais l’occasion de nous pondre un article louche sur les wade et compagnies ou sur l’opposition. Soit qu’elle est à fond dans le « neddo ko bandoum »

Les commentaires sont fermés.