«Jubanti Sénégal » dénonce la caricature de «Jeune Afrique » contre le fondateur du Mouridisme et interpelle le Gouvernement

Dans son site internet, ce 28 janvier 2016 à 14h01, le journal «Jeune Afrique » a publié un article intitulé : «Droits de l’homme : Sénégal – Affaire Waly Seck : jeu de sacs à mains, jeu de vilains… ». Cet article est illustré par une caricature de Monsieur Damien Glez dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè contre le Vénéré Cheikh Ahmadou Bamba.
Cette caricature heurte nos valeurs morales et religieuses à tous points de vue. L’auteur de la caricature s’est attaqué au fondateur du Mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE. Un tel acte ne peut être classé dans la rubrique de la liberté d’expression. C’est une violation grave impardonnable que la Coalition «Jubanti Sénégal» tient à dénoncer.
Nous n’accepterons pas que nos valeureux chefs religieux soient traités sans égard par un individu sous prétexte de la liberté d’expression. Si «Jeune Afrique» veut continuer la mission de «Charlie Hebdo » elle n’a qu’à le faire et en assumer toutes les conséquences. Mais Damien Glez et son patron Bachir Ben Yahmed doivent comprendre que le Sénégal n’est pas la France.
«Jubanti Sénégal » invite les autorités sénégalaises à condamner cet acte irrespectueux commis par «Jeune Afrique » à l’égard de Serigne Touba Mbacké. Et que cette édition soit interdite de vente au Sénégal. Laisser cet affront passer c’est exposé les autres chefs religieux.
Bureau National de la Coalition «Jubanti Sénégal »

4 Comments

  1. LA CONDAMNATION SERA FERME ET DURE ,C EST UN CAS DE TOUTE LA NATION ,LE SENEGAL DOIT BOYCOTTER LE JOURNAL JEUNE AFRIQUE . PERSONNE NE DOIT PAS FAIRE UNE RECUPERATION POLITIQUE SUR CE PROBLEME .
    NOUS ATTENDONS NDIGUEL POUR REAGIR ET PARTOUT DANS LE MONDE .
    J’AIMERAI FAIRE UNE LECTURE BEAUCOUP PLUS PROFONDE ET POURQUOI JEUNE AFRIQUE SE COMPORTE DE CETTE MANIERE ET QUI EST DERRIERE TOUT CA .QUI VEUT DESTABILISER LE PAYS .
    ILS SAVENT TRES BIEN TOUCHANT NOTRE GUIDE RELIGIEUX KHADIMOUL RASSOUL ,RISQUENT DE SECOUER TOUTE LA NATION.
    MAIS ATTENDONS LE NDIGUEL POUR REAGIR .

  2. WALLY SECK DOIT DEMANER PUBLIQUEMENT DES EXCUSES AU PEUPLE SENEGAL ,IL NE DOIT METTRE LE PAYS EN DANGER POUR SES PROPRES INTERETS .

  3. Attention les lobbys de macky son père a tou pour que on oublie l affaires lamine diack et les homosexuel Attention sénégalais ouvre les yeux

  4. Logo Jeune AfriqueToggle navigation

    IDÉES
    Sénégal – Affaire Waly Seck : jeu de sacs à mains, jeu de vilains…
    28 janvier 2016

    EDIT le 28/01 à 17h39.

    Une première version de ce dessin intégrait une photo du fondateur de la confrérie mouride, Cheikh Ahmadou Bamba. Compte tenu de l’incompréhension de nombreux lecteurs, nous avons préféré remplacer ce dernier par une personne anonyme en boubou traditionnel. Dans ce dessin, notre intention n’est pas de blesser qui que ce soit, et encore moins de porter atteinte à Cheikh Ahmadou Bamba, mais de dénoncer la bêtise de ceux qui ne font pas la différence entre un caftan et une robe, avec toutes les déductions faciles et infondées qui pourraient en découler. Une simple analogie humoristique avec l’« affaire Waly Seck », donc. Et nous présentons nos sincères excuses à tous ceux qui ont été choqués par la première version du dessin
    PromoNewsletter_320x74
    SUR LE MÊME SUJET

Les commentaires sont fermés.