Ismaïla Madior Fall, le prof agrégé le plus nul de l’histoire du Sénégal…Un mercenaire à la solde du Palais

Le Pr Ismaïla Madior Fall doit être le plus nul des profs du Sénégal. Comment comprendre que ce Professeur agrégé de droit public et de science politique soit aussi contesté par des politiciens, ses collègues et même par le conseil constitutionnel
Tout ce qu’il fait est diabolique pour la République et tout ce qu’il dit n’est que tissu de mensonges. C’est Babacar Gaye le porte-parole du PDS qui l’a d’abord traité de menteur en écrivant le 26 juin ce qui suit : « Me Wade avait raison de dire que le Prince a toujours ses juristes-tailleurs. Ismaïla Madior, vous en êtes un ! ».
Ensuite c’est Thierno Bocoum qui le « déshabille » avec un texte succulent. Le jeune député du Rewmi, dans un texte intitulé « Professeur, vous vous éloignez de l’orthodoxie!« , a déclaré ce qui suit : « Le professeur Ismaïla Madior Fall s’éloigne de plus en plus de l’orthodoxie que lui exige sa posture d’intellectuel et de professeur d’université pour verser dans le raisonnement facile et l’argumentaire partisan et politicien ».
Puis c’est le conseil Constitutionnel même, lors de l’installation de son président Pape Oumar Sakho, qui a déclaré que «le Conseil constitutionnel connaît de la constitutionnalité du règlement intérieur de l’Assemblée nationale« .
Il y a aussi le député de Bès du Niak, et membre de la coalition Benno Bokk Yakaar, l’honorable Cheikhou Oumar Sy qui accuse le prof mercenaire du Palais de vouloir affaiblir l’Assemblée nationale : « Ce qu’il a dit est extrêmement grave. Il est en train de dire au Conseil constitutionnel la réponse ou la démarche à donner à notre recours. Il est devenu un tailleur juridique, il n’est plus objectif, et cela n’est pas bon pour le Président qui doit avoir des avis indépendants et un panel de juristes qu’ils consultent pour avoir des avis différents sur la table. Aujourd’hui il a piloté, et très mal, l’acte 3 de la décentralisation que tout le monde décrie, mais il est aussi en train de déconsolider l’Assemblée en faveur de l’Exécutif. Et ce n’est pas la première fois, puisqu’en l’entendant parler de glissement de la majorité, cela veut dire que ce qui l’intéresse c’est de tout faire pour affaiblir l’Assemblée. »
Et maintenant c’est un de ses collègues de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar qui le « bouffe » tout cru. Le Pr Ousmane Khouma, Constitutionnaliste, et enseignant de droit public et de sciences politiques, prend à contrepied le prof mercenaire du Palais. Invité de l’émission Grand Jury de la RFM, le Professeur Khouma se « félicite de la saisine » et ajoute que le Conseil Constitutionnel connaîtra obligatoirement de l’affaire, du fait d’abord que « le Président de la République a l’obligation de saisir ladite juridiction avant de promulguer » la réforme en question.
Rappelons que le Pr Ismaïla Madior Fall avait soutenu que la plainte des 19 députés qui contestent le vote de la loi modifiant le règlement de l’Assemblé Nationale, allait être irrecevable au niveau du conseil constitutionnel.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Un très grand Merci à Xibaru qui fait la fiertè de tout le sènègal…..

Les commentaires sont fermés.