Il faut prier pour Thione Seck…Il est en prison pour très longtemps…Fin de carrière !

S’il y a une personne pour qui il faut prier c’est bien pour l’artiste musicien Thione Ballago Seck. L’affaire des faux billets de banque qui a valu au père de Waly Ballago Seck, des ennuis judiciaires et au cœur de tous les débats et tient en haleine l’opinion nationale mais alimente également les discutions des sénégalais basés à l’étranger. Hier, la décision tombée sur sa tête l’a complément abattu. Le juge du 2ème cabinet Samba Sall vient l’a placé sous mandat de dépôt. Le leader du Raam Daan a de ce fait, passé sa première nuit à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss.
Thione Seck et son présumé complice, Alaye Djitèye, ont été inculpés par le juge du 2e cabinet, Samba Sall, avant d’être placés sous mandat. Ils ont été inculpés « d’association de malfaiteurs, détention de signes monétaires, tentative d’escroquerie et blanchiment d’argent ». Il y’a une semaine, les gendarmes de la Section de recherches de Colobane avaient retrouvé chez Thione Seck 43 paquets estimés à 43 millions en faux euros, soit 26 milliards de francs Cfa en faux. Une somme de 32,9 millions de francs Cfa et 50 euros qui ne sont pas des faux a également été retrouvée.
Quant au Malien du nom de Ablaye Djitèye, qui serait son complice, il a été trouvé dans son véhicule 257.900 euros en faux billets (129 millions Cfa). La perquisition effectuée chez lui a permis aux gendarmes de mettre la main sur trois paquets, estimés à 23 millions d’euros en faux (15 milliards F Cfa), ainsi que 1, 4 million de dollars (700 millions F Cfa), en faux billets. Un montant de 8.480.000 de francs Cfa et 2000 euros (1,3 million F Cfa) en vrais billets ont également été retrouvés et mis sous scellé.
Pourquoi xibaaru pense qu’il faut prier pour l’auteur de  » Siw dou djami borom « ?
D’après Mamadou Ndoye le chef de file des Jallarbistes  » le Sénégal doit être très, très vigilant. A travers cette circulation de faux billets, il faut mesurer les dangers qui guettent le Sénégal, car il y a une économie souterraine. C’est pourquoi, avise-t- il faut être très vigilant, car ce n’est pas seulement la circulation de faux billets qu’il faut voir. Derrière, il y a une délinquance économique qui peut ébranler tout un système comme c’était le cas en Guinée Bissau… Il y a aussi le trafic de la drogue, la circulation des armes, le financement du terrorisme…» Et Mamadou Ndoye d’ajouter qu’au sommet de l’iceberg, il peut y avoir le recrutement des jeunes dans des réseaux terroristes. Certains de ces jeunes qui arrivent nombreux chaque année dans le marché du travail, peuvent être tentés par ces pratiques». Si on se fie à ces propos du Jallarbistes, les lendemains de Thione Ballago Seck risquent d’être sombres.
Quand le Ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo annonce que  » Notre pays n’acceptera pas des réseaux de faussaires « . Cette fermeté de l’autorité veut dire, il suffit de savoir lire entre les lignes.
En marge de sa visite à Podor, le Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a tenu à rassurer que toute la vérité sera dite dans cette affaire.  » Notre pays ne va pas accepter des réseaux de faussaires. Nous n’accepterons en aucune façon que des faux billets puissent circuler dans ce pays-là. A chaque fois que des bandits seront pris en situation, ils seront sanctionnés. »
C’est vrai que depuis son arrestation, des vagues de sympathie se sont soulevées pour soutenir l’époux de la très discrète et pieuse Diaga mais le père de Waly Seck a plus besoin de prières.

Sidy Niang pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.