Idy, l’homme à abattre…Pouvoir et opposition tirent à boulets rouges et dévoilent des secrets…

Depuis qu’il a refusé de participer au dialogue national initié par le président de la République qui regroupe toutes les forces de la Nation (sauf son parti le Rewmi, le GP de Malick Gakou et And Jëf de Decroix), Idrissa Seck est devenu l’homme à abattre…Et pour la première fois, le pouvoir et l’opposition tombent d’accord sur un ennemi commun à abattre…

Idy provocateur

Idy a refusé de participer au dialogue national prétextant « le flou» autour de cette rencontre…Pour Idy, le manque de concertation sur le cadre du dialogue et l’invitation sans adresse qu’il a reçue ont été à l’origine de son refus de participer au dialogue…Mais Idrissa ne s’est pas arrêté là car il a traité ce dialogue de deal politique entre Wade et Macky sur le dos du peuple sénégalais…

Ces dernières parles de Idy prononcées depuis Paris ont été la goutte de trop…Et depuis lors, tout le monde s’acharne sur Idy…Pouvoir et opposition font de lui l’ennemi n°1 et sortent tous ses dossiers.

Le PDS sort « Idy et ses 24 comptes bancaires »

C’est le tonitruant Mamadou Massaly du PDS qui « gifle Idy » dans un site de la place : « Idrissa Seck a été exclu du moins de par ses actes répréhensibles, je parle de sa tortuosité entre autres bassesses qu’il s’est exclu du PDS, je veux dire de la grande famille libérale. Il redoute que cette grande famille se retrouve, c’est pour cela qu’il crée encore une pirouette qu’il a intitulé « Bara yego ». Il gagnerait pendant qu’il est encore temps à édifier le commun des Sénégalais sur les 24 comptes bancaires dont fait allusion le ministre Mame Mbaye Niang. »
L’APR dénonce « Idy et les fonds politiques de Wade »

C’est Youssou Touré Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et aux Langues nationales, par ailleurs coordonnateur du Réseau des enseignants de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) qui déclare que le président du Rewmi a raté une occasion de se taire : « Idrissa Seck a fini de montrer ses limites, au plan intellectuel, psychique et politique…Nous sommes dans un pays où on a toujours privilégié le dialogue. Nous l’avons toujours dit, nous sommes tous d’égale dignité…Il faudrait qu’Idrissa Seck revienne sur terre, et se regarde dans la glace. Les Sénégalais n’ont pas perdu la mémoire pour oublier ce qu’il a dit en 2004 à propos des fonds politiques. Nous savons comment il s’est enrichi sur le dos des Sénégalais. Le Protocole de Rebeuss est encore frais dans les mémoires »

Les Karimistes ressortent « Idy et les 74 milliards »

C’est Amina Sakho, Présidente du Mouvement Karim Président qui s’est chargé répondre à Idrissa Seck. Elle a exhibé l’histoire des 74 milliards tout en traitant Idy de Satan : « A l’heure du dialogue national, Idrissa Seck, tel Iblissa, refusa de répondre à l’appel du peuple qui souhaitait le dialogue entre les acteurs de la scène socio-économico-politique…Comment se fait-il que l’homme des « Chantiers de Thiès », l’instigateur du « Pacte de Rebeuss » et le principal suspect des « 74 milliards  de FCFA», ose traiter de paisibles citoyens qui œuvrent pour sauver la Patrie de « dealers » ? »
Le comité directeur du PDS flingue « Idy et sn ambition présidentielle démesurée »

Bassirou Kébé, membre du comité directeur du parti démocratique sénégalais qui met en exergue l’homme Idy qui est prêt à tout pour être président : « Pendant la campagne pour le référendum, tous les leaders de l’opposition, réunis au sein de « Gor ca wax ja », s’étaient accordés à rendre visite à Karim Wade, un lundi, à Rebeuss, mais seul Idrissa Seck s’est opposé à cet accord, parce qu’il pense que Karim Wade est un obstacle à son ambition présidentielle »

Penda Sow pour xibaaru.com