Idy avait trahi Wade pour imposer Omar Sarr…Qui le trahit aujourd’hui

OMAR SARR-IDRISSA SECK : ASSANE DIAGNE SAVOURE SA REVANCHE, D’OUTRE-TOMBE !

Je suis triste pour mon pays. Combien de fois ce singe a dansé de bonheur dans son bureau, à l’époque de sa présidence du Conseil régional de Diourbel, de retour d’une virée chez IDY les poches remplies de millions?

C’est feu Assane DIAGNE qui doit rigoler dans sa tombe,  car aujourd’hui le coup de Jarnac tenté par Omar Sarr contre IDY l’a vengé. En son temps, alors qu’il était candidat déclaré pour le poste de Président du Conseil régional de Diourbel et que son élection devait passer comme lettre à la poste, IDY avait subrepticement manœuvré pour, au dernier moment lui piquer le poste et y installer…Omar Sarr, au nez et à la barbe d’un Me Wade totalement marri. Tout noir de rage et de déception, il se raconte que M. Diagne avait remballé le festin prévu pour arroser sa victoire sans surprise, et était rentré avec les victuailles, à Baba Garage.
A l’époque IDY avait bien trompé son monde. C’est cela le jeu politique du moins ce qu’en pense la majorité des politiciens, et IDY du haut de sa légitimité décidait de la carrière des uns et des autres, son avis comptant en dernière position, après celui de Me WADE.
Si maintenant Omar Sarr l’accuse d’avoir trompé Me Wade à propos du protocole de Rebeuss, que faut il en déduire?
Toutefois les propos de ce gus, au regard de sa carrière politique ne semblent pas crédibles.
Et d’ailleurs, je suis content de rappeler à IDY que Me Wade l’avait solennellement averti sur la fourberie d’Omar Sarr, qui vient de lui en administrer une deuxième fois la preuve, sans gêne ni honte aucune.
Je suis sidéré par le manque de dignité personnelle de certains acteurs politiques et je me demande avec quelle éthique ils carburent. Omar Sarr doit tout à IDY. Tout absolument jusqu’à sa maison et même dernièrement son véhicule personnel lui avait été acheté par IDY himself!
Mais Omar Sarr est un expert en félonie. Demandez à sa première épouse qu’il a vite abandonnée après lui avoir trouvé une seconde épouse. Demandez à ses amis de Rewmi, trahis au dernier moment alors qu’ils tenaient leur groupe parlementaire.
Le compagnonnage d’Omar Sarr et IDY est bien la preuve que les erreurs politiques se payent cash chez nous, surtout si celui qui les commet a abusé de son pouvoir pour imposer celui qui lui plait où il veut, lui apprenant par là que bien plus souvent la position d’usurpateur revendiquée auprès du prince dès lors qu’il vous adoube vaut mieux que toute légitimité politiqueobtenue de haute lutte et  reconnue par tout le monde.
Espérons vivement que tous les acteurs politiques auront tiré les leçons de la tortuosité d’un énergumène comme Omar Sarr, et éviteront à l’avenir de fausser le jeu démocratique au sein même de leurs formations respectives, pour le bénéfice d’un falot le plus souvent doublé d’un paltoquet sans envergure ni vertus qui pousse le bouchon jusqu’à revendiquer publiquement son statut de Judas.
Heureusement pour le cas précis d’Omar Sarr, IDY n’est pas Jésus, et n’applique pas non plus sa morale. Il ne tendra donc pas l’autre joue, bien au contraire !
Qui disait que la vengeance est un plat qui se mange froid?

Cissé Kane NDAO

Président de l’A.DE.R