Idrissa Seck et Khalifa Sall, cibles privilégiées de l’APR : Les détruire avant…2019

Quand Idy parle, le régime de Macky, dans tous ses démembrements, gouvernement, parti politique (APR), Alliés politiques (Benno Bokk yaakar) et souteneurs (mouvements de soutiens au président Macky), deviennent tous fous et ripostent dans le désordre. Dès que le leader de Rewmi fait des critiques de quels que acabits que ce soit, tout un régime lui tombe dessus et l’insulte…Des injures souvent voilées de menaces comme celles de cette dame Sylla de Thiès qui se dit épouse d’un ancien ambassadeur et qui a promis de révéler des secrets sur Idrissa Seck qu’elle aurait eues au moment où son mari était en fonction à l’extérieur. Loin de tergiverser sur cette dame, on peut tout de même dire qu’elle ment et cherche à attirer l’attention du président Macky Sall. Et toutes les sorties contre Idrissa Seck sont de cette nature : chercher à plaire à Macky par des injures.
Mais Idy n’est pas le seul à essuyer les injures du régime. Depuis que Karim a été servi par une condamnation de 6 longues années de prison assorties d’une amende record jamais vue de 138 milliards CFA, c’est un autre challenger du pouvoir de Macky Sall, en l’occurrence, le maire de Dakar, Khalifa Sall qui est traîné dans la boue, chaque fois que les thuriféraires de Macky veulent se faire entendre et se faire remarquer par le Palais comme étant de dignes défenseur de la cause présidentielle.
Khalifa Sall est traité de tous les noms du Diable avec les attributs les plus ignobles les unes que les autres. Et la dernière en date c’est cette déclaration de la convention des cadres républicains parvenue à la rédaction de xibaaru. Khalifa est dépeint comme un « complice » de Lamine Diack dans l’argent sale du dopage. Quelle honte pour ces cadres qui n’ont même pas pris la peine de suivre l’évolution du dossier Lamine Diack qui commence à livrer ses conclusions sur une possible tentative de complot contre l’ancien président de l’IAAF. Et quid des déclarations de Lamine Diack sur la TFM et RFM de Youkhou Ndour ? Le Vieux Diack innocentait Macky Sall et accusait les autres politiciens…n’est-ce pas bizarre quand même ?
Mais les cadres républicains devraient plutôt réfléchir avant de se lancer dans des accusations qui n’honorent pas le débat politique. C’est Honteux ! Mais leur déclaration publiée ci-dessous à tout l’air du « Voyez-moi ». Comme quoi ils veulent montrer au Palais qu’ils existent…Par Penda Sow pour xibaaru.com
Déclaration des cadres républicains
« Depuis que le Président Macky Sall a décidé de respecter la décision du Conseil Constitutionnel, de nombreux acteurs politiques qui se voyaient déjà calife à la place du calife ont encore du mal à cacher leur amertume.
Khalifa Sall est un de ces politiciens du moment qui évoquent l’éthique pour masquer leur déception de devoir changer le timing de leurs ambitions démesurées. En matière d’éthique et de morale, Khalifa Sall devrait faire davantage dans la discrétion ces temps-ci. Faut-il rappeler qu’il a été le seul politicien à avoir été cité par Lamine Diack comme bénéficiaire de l’argent de la drogue de l’athlétisme international.
Khalifa Sall fait partie de ces politiciens qui sont passés dans l’art de la dissimulation, il se gargarise de bons principes de vertu alors que sa pratique est toute autre. Khalifa Sall devra pour sûr répondre aux enquêteurs français sur l’utilisation des produits des activités de corruption de Lamine Diack qui fut son parrain politique à Dakar.
Khalifa Sall devrait donc balayer devant sa porte et à Paris il ne pourra pas s’adonner à son jeu favori: la victimisation à outrance. A Paris, il ne pourra accuser personne de vouloir lui nuire. Il devra pour une fois prendre ses responsabilités et tout seul. Il devra prouver qu’il n’a pas été au cœur du système de blanchiment de l’argent sale de Lamine Diack. Ce scandale n’est pas le seul en passe de l’embarrasser, pour dire le moins. Lui qui se voit déjà un destin national devra d’abord expliquer aux sénégalais l’affaire de ses doubles identités.
Et de grâce, qu’il ne nous rejoue pas à nouveau le numéro de « l’éternel persécuté », Khalifa Sall devra prendre son courage à deux mains et répondre aux nombreuses interrogations sur ces affaires troubles.

Fait à Dakar le 23 février 2016
La Convention des Cadres Républicains de Dakar

1 Comment

  1. Je l’ai dit, je le répète: ils ont le dos au mur. Pour le reste de leur règne, ils seront orduriers dans leur langage et très violents dans leurs gestes.
    Et pourtant Lamine Diack n’a pas cité Khalifa Sall. Leur accusation contre Khalifa Sall il la tire des dires de Diack d’avoir financé les municipales contre les Wade. Ils en tirent la conclusion que puisque c’est Khalifa qui a gagné les municipales donc il a bénéficié de l’argent du dopage.
    Et ces dictateurs refusent la même démarche et le même raisonnement pour ce qui est des présidentielles ?
    Lamine Diack dit avoir financé les présidentielles contre Wade. Mais la conclusion que puisque c’est Macky qui a gagné les présidentielles donc il a bénéficié de l’argent du dopage mène en prison.
    Ces gens sont d’un cynisme qui dépassent toutes les bornes. Leur règne est pire que celui des goulags.
    Quelqu’un est avec eux, ils composent des phrases de cirage de sa carapace qui feront les titres des journaux, et les distribuent dans les médias. Quelqu’un n’est pas avec eux, ils composent des phrases qui feront des titres de diabolisation et les distribuent dans la presse. Et en bout de chaîne, ils comptent trouver des lecteurs auditeurs qui vont tout avaler de leurs dires. Parce qu’ils les espèrent assez ignares pour ne pas comprendre leurs mensonges, ou assez attachés à leurs personnes pour applaudir même leurs mensonges. Cette hypothèse de base de leur relation avec l’opinion est la preuve manifeste de leur manque de considération envers ce peuple. Quand on respecte quelqu’un on filtre ce qu’on lui dit. Mais quand on le prend pour un mouton, on lui fourgue tout.

Les commentaires sont fermés.