Gros deal du Palais autour de la 4G et d’une 4ème licence de téléphonie…L’ARTP au cœur d’un scandale

Il y a quelques semaines, le Ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, déclarait dans un entretien avec l’Observateur que MTN avait manifesté son désir de venir au Sénégal. « Nous allons évaluer et le moment venu, l’Etat prendra ses responsabilités. Pour le moment, une offre n’a pas encore été faite. MTN a simplement manifesté son désir de s’installer au Sénégal, mais nous allons évaluer pour voir si le marché sénégalais est apte à recevoir une quatrième licence. Nous mettons en avant l’intérêt exclusif de l’Etat et de la Nation », disait-il.
D’après nos sources, ce sont trois géants de la téléphonie en Afrique qui ont manifesté leur désir de s’installer au Sénégal et non un seul comme l’a indiqué le Ministre.
Une bataille est engagée jusqu’au plus haut sommet de l’Etat par ces trois opérateurs pour s’accaparer de la 4ème licence de téléphonie.
Il nous a été confirmé par notre ARI (agent de renseignement infiltré) au Palais que c’est pour cette raison que l’ARTP, de connivence avec l’Etat, tarde à libéraliser la 4G. L’une des entreprises voudrait s’adjuger la 4G pour faire une entrée spectaculaire sur le marché sénégalais.
Ce que le Ministre ne dit pas c’est que le 4ème opérateur qui doit venir, a posé une condition non négligeable qui consiste à être le seul à exploiter la 4G durant une période bien déterminée, histoire de noyer Orange, Tigo et d’achever Expresso en pleine difficultés. Retenez bien votre souffle, la monstrueuse entreprise voudrait s’adjuger à elle seule la 4G durant 1 voire 2 ans comme Expresso l’avait imposé à l’Etat en arrivant sur le marché.
Ceci lui permettra non seulement d’étouffer Orange, Tigo et Expresso, mais aussi de rafler une grosse cagnotte, de rentabiliser une partie de son investissement, mais surtout de rattraper les pots de vins versés aux courtiers, démarcheurs, facilitateurs et intermédiaires logés à plusieurs échelons de l’administration et dans une grosse boîte.
Un DG, un faucon Ministre Conseiller et un milliardaire affairiste auraient d’ailleurs reçu des mallettes d’euros. Selon certaines indiscrétions de personnes flouées dans cette histoire de pots-de-vin, des sommes considérables ont été versées à ces personnes qui ont reçu leur argent en dehors du Sénégal pour éviter des soupçons. On parle d’un grand hôtel situé sur la place Domo à Milan.
Aujourd’hui, il ne resterait que les derniers réglages avant l’attribution de cette 4ème licence avec une exclusivité pour la 4G à cette société qui a déjà fait plusieurs riches à des niveaux insoupçonnés de l’Etat.
Le Plan Sénégal Émergeant est-il devenu un  » Plan Sénégal pots de vin  »

Sidy Niang pour xibaaru.com