A quelques jours de la passation de service entre le président sortant de la Gambie,  Yahya Jammeh, et son successeur, Adama Barrow les choses se compliquent de plus en plus.  Alors que tout le monde attendait le recours introduit par Yahya Jammeh pour contester les résultats de l’élection présidentielle qui a eu lieu en décembre dernier, la Cour Suprême ne s’est finalement pas réunie, faute de juges. Et selon le Nigérian Emmanuel Fagbenle, procureur général de la Gambie, un examen du recours ne sera possible qu’au mois de mai.

Maintenant il faut s’interroger sur quelle stratégie va adopter l’enfant de Kanilai qui, rappelons le, avait menacé les chefs d’Etats de la Cedeao qui avaient prévu d’aller en Gambie le 19 Janvier prochain en laissant entendre que la passation de service n’aura lieu que quand la Cour Suprême aura tranché.  En tout cas ceux qui ont prévu d’assister  à cette rencontre doivent vraiment le prendre au sérieux puisqu’il ne parle jamais dans l’air. Et surtout ces derniers jours où il a pris plusieurs décisions montrant qu’il pèse toujours sur la balance en Gambie. Il continue de fermer les radios privées qui ne plaident pas en sa faveur. Les journalistes sénégalais n’ont pas été épargnés par le président gambien. Ceux  qui ont fait le déplacement pour recueillir des infos en rapport avec les résultats de la Cour Suprême ont tout  bonnement été priés de débarrasser le plancher.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire