Gakou a déjà trahi Wade…C’était en 2009 : Retour sur les sales besognes du leader du Grand Parti

Malick Gakou est un homme d’affaires rigoureux mais un politicien joueur pour qui la fin justifie les moyens. Aujourd’hui, toutes les indications montrent que le patron de « Sahel Investment », une société d’intermédiation et de consultance dont le siège se trouve à Varsovie (Pologne) veut devenir président de la République du Sénégal « by any means necessary ». Et pour cela il utilise Karim Wade encore dans les geôles de Macky Sall, pour convaincre, un Me Wade, vieux et fatigué.
Mais si Me Wade ne semble pas se souvenir de Malick Gakou, xibaaru va lui rafraîchir la mémoire…
Gakou un pur socialiste
Gakou a été secrétaire général du MEES (mouvement des élèves et étudiants socialistes) en Europe de l’est. Il fut recruté par le président Famara Ibrahima Sagna (socialiste) comme conseiller au Conseil Economique et Social et puis conseiller spécial de 1995 à 2000.
Lors de l’avènement de l’alternance de 2000, Gakou fut nommé directeur de Cabinet de Mr. Madieyna Diouf (socialiste puis progressiste) quand ce dernier devint Ministre de l’Equipement et des transports.
Gakou trahit Wade
En 2009, ce sont les élections locales au Sénégal. La coalition Benno Siggil présente plusieurs candidats. Mais Gakou qui veut devenir président du Conseil Régional de Dakar n’est pas bien vu par ses camarades car le trouvant très jeune. Alors il se rapproche du pouvoir…Plus précisément de Me Wade. Un proche du président Wade révèle : « Il avait demandé à Wade de le soutenir lors des locales en 2009 afin qu’il devienne président du conseil départemental. Wade l’a aidé financièrement et politiquement. Il venait au palais la nuit. Et il était censé basculer au Pds après avoir gagné. Il ne l’a jamais fait »
Et à l’issue des élections, la coalition « Benno Siggil Senegaal » prend le contrôle de 13 mairies d’arrondissement sur 19 contre 3 à la coalition constituée autour du parti au pouvoir, Sopi 2009. Le Département de Dakar tombe dans l’escarcelle de Benno Siggil Senegaal…Et Gakou devient président du Conseil départemental de Dakar…Il ne reverra plus Wade. Il a obtenu ce qu’il voulait. Il oublie son bienfaiteur qui a contribué à son ascension et à qui il avait promis de rejoindre le parti.
Mais Gakou voyait déjà loin…Il visait le poste n°2 du parti de Niasse, l’AFP…Et il est parvenu à ses fins avant de le quitter en fanfare en 2015.
Aujourd’hui Gakou, cet homme qui voyage plus vite que son corps, veut jouer sur la sensibilité du vieux Wade qui pleure son fils en prison, pour devenir le Plan B du PDS…
Mais une chose est sûre : le PDS rue dans les brancards et ne veut pas de Gakou…
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com