Fissure dans l’opposition : Après les FPDR, Goor Sa Wakh ja, Front du NON…Voici l’EFOP

Macky a-t-il créé une faille dans l’opposition ? Aujourd’hui l’opposition sénégalaise bien regroupée au sein du FPDR a vu peu à peu sa cohésion s’effriter lors du référendum avec la création de plusieurs fronts contre le « OUI » de Macky Sall. Et aujourd’hui avec l’ouverture du Dialogue national sur le volet du code électoral, l’opposition semble plus que divisée car hier les négociations entre le ministère de l‘Intérieur et les partis d’opposition ont échoué parce que l’opposition a présenté 2 listes. Et le ministre de l’Intérieur de réagir en disant qu’il donne 48 heures à l’opposition pour présenter une liste commune pour les négociations. Si la première liste est composée du PDS et de ses alliés au sein du FPDR (Front patriotique pour la défense de la République), l’autre liste qui a fait irruption dans la salle sans prévenir est l’EFOP (Entente des forces de l’opposition).

Voilà cette nouvelle trouvaille d’une partie de l’opposition sénégalaise, réunie autour de Modou Diagne Fada, Jules Ndéné Ndiaye, Aliou Sow et Déthié Diouf, entre autres. Quels sont les partis de l’EFOP et quels sont ces objectifs ?

Les partis de l’EFOP
Les LDR/Yeesal de Modou Diagne Fada, l’Union Nationale pour le Peuple / Bokk Jêmù, UNP/B-J de Maître Souleymane Ndéné NDIAYE, le Mouvement des Patriotes pour le Développement, MPD LIGGEEY du Professeuir Aliou SOW, Les Forces Nouvelles Patriotiques / Sénégal Monou Saf de Monsieur Mbaye NDIAYE, L’Union Nationale Patriotique de Monsieur Moctar SOURANG, L’Alliance Démocratique pour la République, ADER de Monsieur Cissé Kane NDAO, Les Visions Alternatives pour le Sénégal, VISA de Monsieur Déthié DIOUF, NGALU Senegal, Mouvement pour la Vie du Dr Boubacar DANKOKO, le Parti Sénégalais pour le Développement Africain, PSDA de Monsieur Abdou Sacor MBOUP, l’Alliance Patriotique Diambar pour la République, APDR de Monsieur Abdoulaye Mao FALL, la Synergie pour le Progrès et la Démocratie, SPD, de Monsieur Matabara DIOP, le Parti Africain pour la Citoyenneté et le Travail, PACT deMonsieur Amadou Ousmane NDIAYE.

Double opposition

Comme l’autre front de l’Opposition, cette coalition qui regroupe pour l’heure 15 partis politiques, se fixe comme objectif de parler d’une seule voix dans les discussions autour du Code électoral et de la révision du fichier des électeurs. Et pour ce faire, l’Efop va mettre en place une charte de bonne conduite pour ses membres et mettre déjà en place une direction. Celle-ci sera articulée autour d’un directoire appelé Conférence des présidents. Il est aussi prévu la mise en place d’un Groupe des plénipotentiaires.

L’Efop qui se dit ouverte et qui entend accueillir d’autres formations politiques, annonce sa volonté d’aller à la rencontre de l’autre coalition de l’opposition articulée autour du Fdpr, dont les locomotives sont le Pds et Rewmi. L’objectif étant de trouver un compromis en vue de la représentation de l’opposition dans le cadre des discussions avec le ministère de l’Intérieur sur le processus électoral. Des discussions qui devaient se tenir hier, mais qui ont été décalées à jeudi. En effet, hier, à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Intérieur a constaté que l’opposition ne parlait pas de la même voix et était divisée en deux blocs. Aussi, il a donné aux opposants un délai de 48 heures pour se retrouver et s’entendre sur la liste de leurs plénipotentiaires.

Penda Sow pour xibaaru.com