Fadel Barro accuse Macky et son régime : ‘’Ils ont accaparé les médias d’Etat et acheté les médias privés’’

‘’Nous n’avons pas de milliards à donner aux populations mais nous avions des valeurs à vendre, l’espoir de faire une politique autrement notre principal a été cette ferme volonté des sénégalais à aller vers une manière de faire de la politique’’.  C’est ainsi, que le coordonnateur du mouvement ‘’ Y en a marre’’ a expliqué leur démarche lors de cette campagne pour le référendum du 20 mars.

Fadel Barro poursuit : ‘’aujourd’hui quoi que l’on puisse dire les 15 où 18 points ce n’est qu’un faire-valoir. Ces réformes ne sont qu’une coquille que Macky Sall nous propose. Le référendum en soi et le Oui prôné par le président est fondé sur des antis valeurs. Ce qu’il veut c’est que le sénégalais institutionnalise et légifère le ‘’Wax wakhéte’’.

Dans leur lutte pour le renforcement de la démocratie, M. Barro et Cie estiment : ’’ nous sommes contres parce que au fond Macky Sall n’a pas demandé aux sénégalais de voter un référendum où on vote le respect de la parole donnée. Si ce parjure était resté entre les mains de politiciens on aurait compris mais que l’on demande au peuple de cautionner ça c’est dangereux pour l’avenir et les générations à venir. Dire que s’il ne respecte pas l’avis du conseil constitutionnel il aurait violé une loi dont il est gardien c’est de la tromperie, une manipulation’’.

La preuve donnée par le coordonnateur de ‘’Y en a marre est celle-ci : ‘’Macky Sall pouvait se fonder sur le texte constitutionnel pour respecter sa parole parce qu’il avait l’article 103 qui lui permet de saisir son chef de gouvernement et faire adopter  à l’assemblée nationale avant de le soumettre au référendum. Aller vers le conseil constitutionnel c’est un choix de non-respect de sa parole, il était persuadé qu’il ne pouvait avoir que ce qu’il voulait’’.

Fadel Barro revient sur le cas de la président de 2012 pour dire : ‘’ ce conseil a validé hier le ‘’Wax wakhét’’ de Wade et aujourd’hui il a renforcé le ‘’wax wakhét waxati waxét’’ de Macky’’.

Le Front Niani Bagn Na’’ estime que les réformes qu’attende le peuple c’est de faire de sorte que le conseil constitutionnel ne soit plus le chien de garde de l’exécutif’’.

M.Barro suggère de vraies réformes avec une composition hétérogène pour que toutes les couches de la population s’y retrouvent. ‘’On doit refuser que des politiciens mentent, corrompent et qu’on accepte ça doit cesser. C’est un non dissuasif, un message fort pour toute la classe politique. Si demain quelqu’un s’aventure à faire des promesses  au peuple qu’il promette des choses auquel il croit’’.  De son avis, ce référendum a permis de connaitre la face cachée de Macky Sall. Qui en réalité n’assure que la main courante qu’avait laissée  Abdoulaye Wade.

‘’Quiconque saute sur une braise, il lui restera un autre saut à faire et nous appelons le peuple sénégalais à faire ce saut avec nous’’, une invite de Fadel Barro.

Et de conclure : ‘’ peu importe si le Oui l’emporte, ils ont tellement déversé de l’argent, accaparé les médias d’Etat et acheté les médias privés au point qu’on pensait qu’au Sénégal qu’il y a une seule voix. Mais il y a la voix du peuple et Macky ne peut pas gagner ces élections parce que sur l’électorat du non il faut ajouter ceux qui se sont abstenus, ajouter ces 10 millions de sénégalais qui sont même pas sur les listes électorales et qui ne sont pas d’accord avec cette façon de faire. Le président en est conscient c’est pourquoi il fait le tour du pays, s’implique personnellement parce qu’il sait que la fracture est profonde’’.

Waré Ndoye