Fada a volé les signatures des libéraux…Comment il a trompé tout le monde…Avec la complicité de Niasse

Modou Diagne Fada se croit plus intelligent que tout le monde. Ce qu’il a fait à l’Assemblée nationale avec la complicité de Moustapha Fada Niasse ressemble simplement à du vol. Il a volé les signatures des députés libéraux pour l’inscrire dans sa liste qu’il a déposée devant le président de l’Assemblée. Et comment a-t-il procédé ?
Le dépôt des listes
Il faut d’abord rappeler aux Sénégalais que lors de l’ouverture de la nouvelle session de l’Assemblée nationale, tous les anciens groupes parlementaires sont dissous. Alors il est demandé à toutes les parties voulant constituer des groupes de déposer leur liste avec le nom du nouveau groupe, le nom président dudit groupe et la liste des députés avec leurs signatures.
Aïda Mbodj et sa liste
Aïda Mbodji, pressentie comme nouvelle présidente du groupe parlementaire des libéraux et démocrates, dépose sa liste avec le nom des députés et leurs signatures. Et dans sa liste figurent les députés du PDS, les non-inscrits de rewmi, les deux de l’UCS, celui de And Jëf. Et tous les députés sur la liste d’Aida Mbodji ont signé le même jour du dépôt de la liste.
Fada et sa liste
Modou Diagne Fada, rejeté par sa formation et qui tente par tous les moyens de casser sa formation d’origine qui est le PDS, dépose aussi sa liste avec le même nom que le groupe des Libéraux et démocrates. Mais sauf que Fada reprend la liste de 2012 qui comportaient les signatures de Oumar Sarr, Aïda Mbodji, Ousmane Ngom, Iba Der Thiam, Awa Diop, Mamadou Hadji Cissé, Khadim Thioune…Et il dépose sa liste
Le choix
Et le président Moustapha Fada Niasse, dans son délibéré opte pour la liste de Modou Diagne Fada, malgré que les signatures de Aïda Mbodji et Oumar Sarr ont été falsifiées. Il rejette la liste de Aïda Mbodji sous le prétexte que les députés de Rewmi ne sont pas des non-inscrits mais qu’ils appartiennent à Benno Bokk Yaakar. Il n’a même pas vérifié la liste de Fada avec les signatures usurpées sur une ancienne liste.
Voilà comment Modou Diagne Fada a obtenu son groupe…Cela s’appelle du faux et usage de faux en écriture…
Diagne Fada devait être poursuivi par la Haute Cour de Justice pour vol de signature et usage de faux…
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. QUAND LES FADAISERIES MENENT FADA DANS LA FOUTAISE
    En effet, le fait de déclarer irrecevable la liste de Aida Mbodji ne rend pas automatiquement recevable celle de Fada qui méritait d’être examinée. Et si l’on se base sur sa sortie dans l’Observateur du vendredi, Diagne FADA s’est empêtré dans des contradictions très révélatrices de son forfait. Il se pose comme une constante en tant que Président de groupe, un péché qu’il prétend combattre comme « Réformateur» au sein du PDS : « Je rappelle seulement que je n’ai fait que ce que j’avais à fait en 2013 et 2014. » mais là il oublie qu’en 2015 le contexte a changé car n’ayant plus le mandat de la plupart des membres du groupe et ça, il le sait comme tout le monde d’ailleurs puisque cela a été un débat public relayé par la presse. Et d’ailleurs le fait de devoir surcharger à la main sa liste traduisait déjà une incohérence entre deux entités -l’une volée et l’autre légitime, comme quelqu’un qui mélange des torchons et des serviettes. Ceci seulement suffisait pour que la liste de FADA soit rejetée !
    Il dit aussi avoir écrit « au président de l’Assemblée nationale pour reconfirmer ou infirmer le bureau qui a été élu par le Groupe parlementaire ». Il se trouve que pour la session 2015, « son » bureau a été infirmé par le « Groupe » qui ne l’a pas élu pour le mandat dont il s’arroge. Il n’a qu’à montrer le PV ou toute autre forme de notification faisant foi ! Personne ne lui a contesté son titre d’ancien Président mais il n’a pu renouveler son mandat pour 2015.
    Fada fait l’amalgame entre le mandat du PDS et le mandat du sous-groupe des Aida Mbodj dont les membres ont la même dignité que lui en tant que « député du peuple » ; ou leur faudrait-il renier leur formation politique pour bénéficier de ce titre ? Il dit dans l’Observateur : « Tant qu’ils ne démissionneront pas, ils sont considérés comme membres du groupe, ceci, depuis 2012. Ils soutiennent qu’ils ne m’ont pas mandaté, mais je n’ai pas parlé en leur nom, ni au nom du Parti démocratique Sénégalais ». Comment porter les signatures de quelqu’un qui ne vous a pas mandaté ? Et voyez le glissement qui permettait de diluer Oumar SARR N°1 et cie sous les pompeuses appellations de « Peuple » ou « Assemblée nationale » : « le Groupe parlementaire que je dois déposer au bureau de l’Assemblée n’est pas formellement un groupe parlementaire du Pds. C’est un Groupe parlementaire de l’Assemblée nationale. Et ils oublient que le député est élu sous la bannière d’un parti politique ou d’une coalition de partis politiques, mais dès qu’il franchit le portail de l’Assemblée nationale, il devient député du Peuple. Par conséquent, je n’ai pas besoin de recevoir de mandat pour chercher à constituer un groupe parlementaire le Groupe parlementaire n’est pas une affaire une affaire officiellement et formellement du parti, c’est une affaire de députés » Oui mais en « cherchant » à réaliser ton rêve, tu ne peux violer la volonté de « députés en chair et en os » et avec qui tu ne t’entends pas ! Ton titre d’ancien Président rend-il tes anciens collègues taillables et corvéables. Puisque c’est un « Groupe parlementaire de l’Assemblée nationale », raison pour laquelle le Président Niasse peut lui affecter un Président que faire alors du label « Libéraux démocrates » qui est l’objet de litiges ?
    Le contentieux réside au sein du Groupe « libéraux démocrates » et la référence au PDS ne doit pas parasiter cette évidence comme l’intervention de NIASSE ne doit l’occulter. FADA a été désavoué au sein de son propre groupe et il a voulu s’accrocher. En vertu de quoi, Niasse donne la prépondérance à un ancien Président face à une nouvelle Présidente ? Pour lui, on ne peut changer de Président de groupe parlementaire que s’il y consent. Autrement, Moustapha Diakhaté aurait pu défier la volonté de Macky, des leaders de BBY et de l’ensemble de ses autres collègues sans pouvoir être inquiété s’il parvient à déposer les listes de 2012 de son Groupe. Soyons plus sérieux que ça !

Les commentaires sont fermés.