Encore une perpétuité à Kolda…La nouvelle chambre criminelle de Kolda distribue des « perpet » comme des bonbons

Soit c’est une application de la loi dans toute sa rigueur ou l’abus de peines dissuasives…La nouvelle chambre criminelle installée à Kolda a infligé plus de peines à perpétuité en deux jours que toute la région de Tamba en un mois.
Hier, 12 cambrioleurs ont des peines de perpétuité. Et aujourd’hui, c’est un jeune paysan de 29 ans qui est condamné à passer toute sa vie en prison jusqu’à ce que mort s’en suive pour avoir tué son ami sans préméditation et sans intention de la donner au cours d’une bagarre…Suivez la correspondance de notre reporter à Kolda…

KOLDA : Un paysan de 29 ans condamné aux travaux forcés à perpétuité
Agé de 29 ans, Moutarou Boiro doit passer le reste de sa vie en prison. L’homme vient d’être condamné par le tribunal de Kolda à l’occasion des assises qui se déroulent dans la capitale du Fouladou depuis le lundi dernier. Moutarou Boiro est reconnu coupable de meurtre sur Pathé Boiro. Les faits remontent au mois de juin 2014 lorsque Moutarou Boiro demandait à Pathé Boiro d’enlever sa chevelure « rasta ». Une demande qui n’a pas plu à Pathé Boiro qui en guise de réplique, a déversé le contenu de la théière sur la poitrine de Moutarou Boiro, lui occasionnant ainsi des blessures sur son corps. Suffisant pour que ces deux hommes entrent en désaccord total. Quelques jours plus tard, ils se retrouvent dans un chantier où Pathé Boiro peintre de son état, badigeonnait une chambre. La dispute reprend de plus belle, aboutissant sur une altercation qui a occasionné la mort de Pathé Boiro poignardé par Moutarou Boiro. Ce dernier est finalement arrêté par la gendarmerie de Kalifourou dans le département de Vélingara le 28 juin 2014 et placé sous mandat de dépôt. Devant la barre, Moutarou Boiro a reconnu avoir poignardé son ami, mais sans aucune intention de le tuer. Et malgré la plaidoirie de son avocat qui demande au tribunal de disqualifier les faits d’assassinat en coups et blessures volontaires, le tribunal de grande instance de Kolda a condamné Moutarou Boiro agriculteur de son état, aux travaux forcés à perpétuité.
EL HADJI MAEL COLY