Elections 2017…L’opposition est-elle prête ? Pape Diop, le leader qui déjoue tous les pronostics…

La phrase d’Aliou Sall, maire de Guédiawaye et président de l’association des Maires du Sénégal traduit bien l’idée que le parti au pouvoir se fait de l’opposition à 21mois de la présidentielle de 2017 et à 2 ans des législatives de juillet 2017. L’opposition ne serait pas prête : « Si cela ne dépendait que de ma modeste personne, le scrutin aurait lieu en 2017. C’est mon intime conviction. D’abord parce que, politiquement, je ne pense pas que les adversaires du président de la République soient prêts à cette date. Le président Sall risquerait d’être le seul candidat crédible en 2017 ».
Qu’est-ce qui a bien pu pousser Aliou Sall à dire que l’opposition n’est pas prête ? Et il va jusqu’à dire que « le président Sall pourrait être le seul candidat CREDIBLE »…
Le cas Pape Diop de Bokk Gis Gis
Après Karim Wade et Idrissa Seck qui ont déclaré leurs candidatures à la présidentielle de 2017, Pape Diop, le leader du Bokk Gis Gis semble être le seul candidat qui s’est déclaré en faveur d’une union sacrée de l’opposition pour déboulonner Macky Sall en 2017. Quelle modestie de sa part…
Et pourtant de tous les partis déclarés challengers en 2017, Bokk Gis Gis est de loin le parti le mieux structuré mais aussi le plus politiquement prêt pour affronter Macky en 2017.
Aliou Sall, maire APR de Guédiawaye et président des Associations des maires du Sénégal, affirmait dans un entretien au quotidien le soleil ce qui suit : « Politiquement, je ne pense pas que les adversaires du président de la République soient prêts…Le président Sall risquerait d’être le seul candidat crédible en 2017 ».
Pape Diop et sa base
Dans un article récent, xibaaru affirmait que Pape Diop pouvait être le « Macky » de 2017 avec les arguments suivants : « Pape Diop a quitté le PDS après des frustrations. Et comme Macky est parti en 2008 avec une trentaine de cadres du PDS, pape Diop a quitté le PDS en 2012 avec 37 Sénateurs, 42 députés et 18 anciens ministres de Wade. Et en trois d’existence, avec deux élections dans les jambes, Bokk Gis Gis, que peut-être, personne ne voit venir, peut être le challenger qui va séduire en 2017. Et plusieurs éléments plaident en sa faveur. Il partage l’organisation et la méthode avec Macky Sall. Come Macky Sall Pape Diop est très structuré. Son Parti a des bases solides au Sénégal et en Europe. Le parti dispose d’un réseau social dense…Ce que Macky n’avait pas. Le parti dispose de ressources humaines importantes et d’investisseurs comme le parti de Macky à sa naissance. »
Ses moyens
Pape Diop n’est pas pauvre…Il a été l’un des principaux bailleurs du PDS des années 90. Patron d’entreprise, Pape Diop a fait fortune dans le domaine de la pêche au Sénégal. Pêcheurs et propriétaires de pirogues au Sénégal connaissent Pape Diop ou la société « Soumex »…Mais aussi Pape Diop a investi dans l’immobilier à travers Dakar et ses environs.
Pape Diop peut compter aussi sur un réseau de commerçants fortunés. Et surtout plusieurs dignitaires religieux qui aiment sa modestie, sa discrétion et son honnêteté…Figurez-vous que Pape Diop a été le seul a qui Wade a confié des milliards lorsqu’il fut trésorier du PDS. Et quand Wade n’avait plus confiance en lui, il a rendu intégralement les milliards au vieux…
C’est vous dire que cet homme qui n’est pas à un sou près va faire parler de lui en 2017.
Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. C’est sûr que cet article a été chèrement payé par Goorou Maman Dièye, sinon, comment pouvez-vous penser un seul instant que celui qui n’a pas pu gagner dans son quartier à Gueule Tapée lors des Locales, puisse gagner 3 ans après la présidentielle?
    Vous le tromper pour bouffer son argent, comme il en est souvent victime!

    Adama Diop

  2. Et Macky qui a gagné la présidentielle trois ans après avoir quitté le PDS sans avoir rien gagné auparavant ? Pape Diop a eu au moins quatre députés avec son alliance Bokk Gis Gis…

Les commentaires sont fermés.