Le ministre de l’Intérieur condamne les vrais « propriétaires » des Écoles Yavuz Selim

0
24

C’est officiel, Yavuz Selim va quitter le Sénégal pour laisser sa place à l’association Maarif. Le ministère de l’intérieur a rendu public un arrêté portant abrogation  de l’association « Beskint Egitim » dont Yavuz Selim fait partie. Ce qui entraine la cessation immédiate de toute activité de ladite association sur toute l’étendue du territoire nationale.

L’administration de cette école, des organisations des droits de citoyens et des syndicalistes ne veulent pas l’entendre de cette oreille. Ils comptent continuer le combat malgré l’officialisation de la fin de collaboration. Ils sont plus que jamais déterminés à poursuivre le combat. Et parlent, même de porter l’affaire devant la justice pour casser l’arrêté. Ils accusent le ministre de l’intérieur de faire du détournement de pouvoir mais aussi de la violation de protocole d’accord.  Un recours en annulation et un sursis pour excès  de pouvoir seront déposés devant la cour suprême

« Cet arrêté contribue à ranger le Sénégal malheureusement dans les républiques qui ont accepté de tordre la loi pour faire plaisir au prince quelque part. Dans les démocraties achevés où on a fini de consolider, de  construire l’état de droit, jamais on n’acceptera de suivre le prince turc dans ce qu’il demande qui est contraire à la loi, à la logique juridique et même au bon sens », a fustigé  Me Boucounta Diallo, conseil de Yavuz Selim. Poursuivant, l’avocat ajoutera : « nous sommes surpris de voir que c’est le ministre de l’intérieur qui se substitue à l’association et qui décide avant l’Assemblée générale de ce qui est bon pour l’association, du changement de statut », s’est-il désolé.

Reste à savoir si ces derniers vont avoir gain de cause dans ce combat qu’ils continuent de mener contre les tenants du pouvoir  puisque le vin est déjà tiré.