Querelles de leadership à l’Apr : et si le problème venait du cumul de mandats ?

0
103

A l’approche des joutes électorales, le parti au pouvoir est en pleine ébullition. Jeunes et responsables s’étripent pour marquer leur territoire. Ainsi, des ministres de la République, des députés, des jeunes loups aux dents longues sillonnent le pays en quête de légitimité. Beaucoup de leaders défendent le cumul des mandats mais il serait peut-être temps pour eux de revoir leurs positions.

Le chef del’Etat Macky Sall fut un temps décidé à mettre un terme au cumul des mandats. Mais, il en fut vite dissuadé par le Pr Ismaïla Madior Fall, son ministre conseiller juridique, qui avait fait une sortie pour indiquer que les ministres et les députés n’étaient pas concernés par cette mesure qui visait à mettre fin à l’exercice de plusieurs mandats. Mais en analysant les choses, on pourrait aisément constater que ce sont les ministres et députés qui se donnent à chaque fois en spectacle en disputant les postes aux responsables qui n’ont pas été promus.

A Kaolack, c’est Diène Farba Sar, Mariama Sarr et Aminata Touré qui se livrent une guerre sans merci. Mais il n’y a pas que les ministres ou députés, à Matam, c’est le questeur à l’Assemblée nationale, Daouda Dia, et le député Farba Ngom qui se regardent en chiens de faïence. A Ziguinchor, Benoît Sambou et Aminata Angélique Manga montrent un visage hideux de la politique. Sans oublier Thérèse Faye, Directrice de la Case des tout petits, contre Marième Babou qui veut l’éjecter de la Cojer. A Diourbel rien ne va plus entre Aminata Tall du Cese et le responsable Malick Fall. Il est fort à craindre que d’autres foyers de tensions surgissent ailleurs comme d’habitude surtout lorsqu’il s’agira d’établir les listes pour les Législatives.