Diouf et sa famille dans le pouvoir…Il avait un seul talon d’Achille

On peut tout dire d’Abdou Diouf…Sauf qu’il était un bon commis de l’Etat.

Abdou Diouf est sorti de l’École nationale de la France d’outre-mer (ENFOM)  qui était une école française qui formait les cadres de l’administration coloniale (administrateurs, inspecteurs du travail et magistrats) et qui se situait au 2, avenue de l’Observatoire à Paris. En 1959, l’ENFOM devient l’« Institut des hautes études d’outre-mer » (IHEOM) destiné à former les cadres des États d’Afrique et de Madagascar membres de la Communauté française. Finalement, l’IHEOM céda la place à l’« Institut international d’administration publique » (IIAP) en 1966, qui sera finalement intégré à l’École nationale d’administration en 2002.

Donc si aujourd’hui, on veut actualiser le parcours d’Abdou Diouf, il est sorti de l’ENA France. Wade n’est pas passé par l’ENA. Il est passé par la Sorbonne qui est une grande école…

Quand Abdou Diouf prend les rênes du pouvoir le 1er janvier 1980, plusieurs de ses frères sont encore dans de grandes écoles. D’autres sont dans l’administration. Et ses cousins sont dans la diplomatie.

Mais ce qu’on peut retenir de  Diouf, c’est que son frère est fait ministre sous son magistère. Ministre de l’Energie, des Mines et de l’Industrie, Magued Diouf se distinguait facilement de sa longue taille et de son calme. Il adoptait le profil bas même s’il était frère était le chef de l’Etat.

Il y a aussi son frère au consulat du Sénégal à Paris et son cousin à l’Ambassade du Sénégal à Paris. Son oncle dans une ambassade dans le golfe persique (xibaaru ne donne pas les noms pour ne pas gêner les familles respectives)…

Mais cela ne gênait personne au Sénégal et aucune presse n’en parlait car ces fonctionnaires étaient avant tout des sénégalais avant d’être de la famille présidentielle. Diouf lui-même, n’en parlait jamais. Figure-vous que Diouf lors du fameux ajustement structurel avait demandé la diminution du personnel diplomatique…Et parmi les fonctionnaires déflatés, son propres cousin…

Donc en ce temps, l’Etat, c’était l’état et non la famille.

Le seul problème de Diouf à l’époque…et les journaux privés comme « Promotion » de Boubacar Diop devenu prêcheur aujourd’hui, ou Walf de Sidy lamine Niass, khoureissy Ba attaquaient Diouf sur sa fille Fabienne et son compagnon de toujours, le musicien du Xalam, Henri Guillabert.

Et c’était le succès d’Henri qui rendait visible Fabienne Diouf…Mais rien d’autre.

Mais la famille de Diouf en tant que telle n’a jamais été un problème dans l’appareil d’état…Avec son frère ministre, son ami premier ministre, ses cousins ministres, ambassadeurs…

Et son fils Pedro Diouf de son vrai nom pape Mactar Diouf….Il était un simple directeur de marketing à Sotiba Sympafrique sur la route de Rufisque avec un logement à quelques pas de son bureau.

Penda Sow pour xibaaru.com