Diène Farba Sarr, Mariama Sarr, Cheikh Kanté… : Mohamed Sylla tire sur ministres et DG

0
206

Le responsable du Comité de pilotage de Macky 2012 à Touba, Mohamed Sylla n’est pas content des responsables de l’Alliance pour la République. Aussi, il n’y est-il guère allé de main morte pour déplorer les querelles intestines qui minent le parti et l’incapacité de certains ministres et directeurs généraux à mener à bien les responsabilités qui leur ont été confiées. Il s’érige ainsi contre les sorties intempestives des uns et des autres qui ne sont sous-tendues que par des intérêts crypto-personnels.

Mohamed Sylla déplore l’incompétence des ministres et responsables politiques de l’Apr qui, quand il s’agit de communiquer sur les réalisations du chef de l’Etat, Macky Sall, sont muets comme des carpes mais qui, quand leurs intérêts sont menacés, deviennent plus bavards que des pies. « Ce qui me fait le plus mal, c’est que le président de la République fait tout pour développer le pays mais certains des ministres et Directeurs généraux qu’il a nommés à des postes de responsabilité ont montré leurs carences à mener à bien les missions qu’on leur a confiées et leur incapacité à communiquer sur les dossiers dont ils ont la charge. Au lieu de travailler, ils passent leur temps à se chamailler », fulmine-t-il.

Le ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr, et Mariama Sarr, ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, en ont pris pour leur grade. Mohamed Sylla estime que ces deux-là communiquent rarement sur les réalisations de leurs ministères respectifs. C’est pourquoi, dit-il, il a honte lorsqu’il les entend se manifester, pour des raisons bassement politiques, en tirant à boulets rouges sur l’Envoyée spéciale du Président, Aminata Touré. « Kaolack n’appartient à personne. Tout citoyen détenteur d’une carte d’identité sénégalaise a le droit d’y militer. Cela devait être une fierté pour eux car j’estime que quand quelqu’un annonce son ambition de travailler pour le pays, la meilleure chose à faire c’est de l’accueillir et ensemble de travailler pour l’intérêt de tous. Cela ne devait donc pas être l’objet de division ».

Visiblement très remonté contre les hauts responsables du parti, M. Sylla d’enchaîner : « Actuellement, j’ai l’impression que c’est Pape Maël Diop qui a acheté Dakar de sa poche. En effet, j’ai remarqué qu’il s’énerve et s’offusque dès que quelqu’un essaie de travailler pour le chef de l’Etat. Ce, alors même qu’il n’a même pas sept personnes derrière lui. Je vais revenir sur son cas jeudi prochain. Parce que je veux lancer une pétition pour qu’il nous dise sur quelle base il vend les terrains au niveau du mur de l’Aéroport ». Aussi, exhorte-t-il les Directeurs généraux à délaisser la politique et à s’occuper de leurs directions. Car, certes, personne ne peut leur dénier leur droit de faire de la politique mais du fait des postes qu’ils occupent, qui n’appartiennent ni à l’Apr ni à aucun autre parti, ils sont au service des Sénégalais ».

Au tour du Directeur général du port de recevoir sa volée de bois vert. « Des gens comme Cheikh Kanté ne travaillent pas pour le chef de l’Etat. Ce qui me fait le plus mal, c’est que le Président Macky Sall soit obligé de se charger lui-même de vulgariser ses réalisations. Personne ne l’aide dans la communication, les ministres sont muets comme des carpes. On ne les entend que quand on touche à leurs intérêts, ils n’ont rien à faire du pays. Et ce n’est pas ainsi que le Président Sall obtiendra un second mandat », a-t-il dit affirmant que Macky Sall est bien conscient qu’il y a des problèmes, c’est pourquoi il est obligé de prendre quelquefois les choses en main. Mohamed Sylla les appelle à avoir plus de respect pour les Sénégalais et à se départir de l’arrogance qui commence à les gagner et qui avait conduit le Pds à sa perte. Il les exhorte ainsi au culte du travail car comme l’a dit Me Oumar Youm, car ils perdront leurs postes s’ils perdent les élections et ce sont eux qui vont en pâtir plus que le Président.