Dialogue entre Macky et l’opposition : Karim Wade le facteur bloquant…

Fini le référendum…Place au travail et cela pour tous les acteurs politiques. Le président Macky Sall a appelé ses concitoyens à se mettre au travail. Et il a convié l’opposition au dialogue politique pour, ensemble, mettre le Sénégal sur les rails de l’émergence.

Ensemble ne veut pas dire mettre un gouvernement d’Union nationale pour travailler ensemble. L’appel de Macky en direction de l’opposition concerne surtout le « dialogue politique » pour éviter les crises de longues durées comme le Sénégal en connaît depuis 2012…

Mais ce dialogue politique sera-t-il possible avec ces facteurs bloquant qui sont :

La « mauvaise » traque des biens mal acquis ;

-la détention « arbitraire » de Karim Wade ;

-l’incarcération de prisonniers « politiques » ;

Dialogue impossible

L’opposition a toujours posé comme préalable au dialogue politique, la libération de Karim Wade et des prisonniers politiques.

Le président Macky Sall a donné des signes d’allègement en libérant quelques détenus politiques mais selon l’opposition, la libération de Karim Wade reste la condition obligée pour sa participation à un dialogue politique constructif.

Mais la victoire du OUI au Référendum sonne comme une approbation et une adhésion de la majorité du peuple à sa politique. Et un désaveu aux complaintes de l’opposition.

Le Peuple souverain a changé la constitution proposée par Macky Sall sans tenir compte des prisonniers « politiques » de l’opposition. Le peuple a fait fi de l’avis de Groupe de travail des Nations Unies qui recommandait la libération et l’indemnisation pour détention arbitraire.

Le peuple souverain du Sénégal a avalisé la politique de Macky Sall…Et renié l’opposition et « son »Karim Wade.

Macky ne libèrera pas Karim Wade. Et l’opposition ne répondra pas à l’appel de Macky…

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com