Dansokho soutenu par le PIT qui persiste et signe :  » même Macky Sall a fait les mêmes critiques »

Loin d’être ébranlés par la riposte nourrie des responsables du camp présidentiel, suite aux critiques renversantes d’Amath Dansokho faisant état du «danger» qui plane sur le Sénégal, les dirigeants du Parti de l’indépendance et du travail (Pit), persistent et signent : même Macky Sall a fait les mêmes critiques
Le Parti de l’indépendance et du travail (Pit), via son porte-parole, Samba Sy, vole au secours d’Amath Dansokho attaqué par des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) suite à l’interview du Président d’honneur des travaillistes. «Il n’y a rien de nouveau. Amath (Dansokho) a dit ce que nous-mêmes disons à longueur de semaine. Ce qu’Amath a dit ne mérite pas les gesticulations de nos amis. Il faut que les hommes du pays, notamment ceux avec lesquels le Pit travaille, soient beaucoup plus profonds dans leur analyse», réagit Samba Sy.
Selon lui, « la lucidité est nécessaire dans ce genre de débat. L’émotion n’est pas un allié pour l’analyse saine».
Selon lui, ce qu’Amath Dansokho a dit ne mérite pas tous ces développements et que certaines personnalités de l’Apr qui ont réagi de manière véhémente n’ont même pas pris la peine de lire ce qu’Amath Dansokho a dit. Samba Sy et ses camarades du Pit regrettent ainsi « certains écarts de langage de responsables de l’Alliance pour la République», même s’il ajoute que leur Président d’honneur « a l’habitude d’être pris à partie».
«Amath Dansokho dit que les raisons pour lesquelles les partisans de Benno se sont retrouvés ne sont pas derrière nous, mais devant nous. Et que ce que nous avons à faire n’est pas encore achevé, quoi que des pas aient été franchis. Dansokho a insisté pour dire que quand on fait de la politique, il faut toujours réfléchir au contexte dans lequel on se situe. Et à ce propos, il met en exergue le fait que ce contexte là n’est pas de tout repos», précise Samba Sy.