Coupe du Monde U-20 : Le Sénégal gagne le Qatar par un petit (2:1) et se qualifie en 8ème de finales

Pour terminer deuxième du groupe C de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015, et se qualifier directement pour les huitièmes de finale de la compétition, le Sénégal devait absolument battre le Qatar en soignant sa différence de buts et en espérant une victoire du Portugal dans l’autre rencontre, ce 6 juin. Le contrat a presque été rempli : les Cafeteros ont été battus par les Lusitaniens, mais les Lionceaux ne se sont imposés que sur la plus petite des marges au Stadium Waikato d’Hamilton.
Ils entamaient plutôt bien leur dernier match de la phase de groupe. Sans être tranchants, ils dominaient territorialement des Bordeaux plus attentistes. Reste que la meilleure occasion de ces premières minutes était à mettre à l’actif du Qatar, Akram Afif trouvant le petit filet d’Ibrahima Sy suite à un raid solitaire côté gauche (12’). Le Sénégal ne prenait pas au sérieux ce premier avertissement, et en était puni quatre minutes plus tard, après que Mamadou Ndiaye ait déséquilibré Almoez Ali dans la surface. Afif transformait le penalty (0:1, 16′). La réaction des hommes de Joseph Koto était toutefois timide, à l’image de ces têtes de Sidy Sarr (47’) Et Ibrahima Wadji (45’) non cadrées.

Après la pause, les Africains montaient d’un cran la pression. Mouhameth Sane (49’), Ibrahima Wadji (52’) et Alassane Sow (62’) avaient, chacun leur tour, la balle de l’égalisation dans les pieds. Mais ils la gâchaient. Il fallait finalement tout le talent de Alhassane Sylla, capitaine d’un jour en l’absence de Roger Gomis suspendu, pour remettre les pendules à l’heure. D’un lob de l’extérieur du pied, il trouvait le petit filet de Yousof Hassan (1 :1). Cela donnait des idées à Sarr… Celui-ci tentait une bicyclette à l’entrée de la surface qatarienne à la 78ème minute, mais ça passait à côté. Après un premier loupé de la tête (80’), Moussa Koné faisait finalement la différence du pied (2:1). Et c’était mérité. Plus rien ne sera cependant marqué. Le Qatar quitte la compétition avec trois défaites dans ses bagages. De son côté, le Sénégal peut encore accrocher le second tour… encore faut-il qu’il soit parmi les quatre meilleurs troisièmes de la phase de groupes.