Comment Cheikh Alassane Sène cherche Macky et sa…Femme

0
711

Comme beaucoup de sénégalais et d’internautes, j’ai regardé depuis l’étranger par la magie du Net la sortie malheureuse, triste et pitoyable du marabout Alassane SENE ; Cheikh auto-proclamé à travers son propre outil de propagande. En effet, comme bon nombre de sénégalais, je suis resté sur ma faim, puisqu’à la place de la déclaration de haute facture annoncée, nous avons assisté à une demande d’audience publique et une demande de réconciliation forcée dans le seul but de satisfaire à un intérêt hautement personnel et existentiel ; celui de gouter pleinement aux délices qu’offre le gâteau étatique.

Monsieur Sène, vous êtes complètement passé à côté à travers cette sortie, raison pour laquelle aucun site en ligne ou organe de presse du pays n’a jugé opportun de reprendre votre vidéo indigne d’un simple citoyen respectable. Cette sortie pose encore avec acuité la problématique de la nécessaire règlementation de la presse en ligne au Sénégal, puisque n’importe qui, peut du jour au lendemain, monter son propre site d’informations en ligne pour défendre n’importe quelle cause. Elle pose ensuite le débat sur la morale et l’éthique de certains de nos dirigeants ou leaders d’opinion dont vous en êtes l’une des incarnations.

Il est certes vrai que Macky Sall et son épouse ont été par le passé vos amis au vrai sens du terme, ce qui expliquait vos nombreux avantages. Mais hélas à vous écouter, on se rend compte que de cette amitié, il ne reste que des souvenirs comme tu l’as rappelé. L’amitié est sacrée et quelles que soient les difficultés et les situations, elle doit être un sacerdoce comme pour reprendre les mots de Aristote : les faux amis sont semblables à notre ombre : ils apparaissent seulement lorsque le soleil brille…. A ce sujet, faudrait vous rappeler que la décence et la retenue doivent être le propre de tout homme public de votre dimension. A vous écouter, on ne sera pas surpris demain que vous racontiez d’autres choses sur vos amis du moment.

Vous avez rompus cette amitié depuis le 15 janvier 2015, lorsque votre nom a été cité et mêlé dans cette nébuleuse affaire de sms de menaces et de chantages de « Al Qaida » en l’encontre du Président de la République, de sa famille et de certains de ses collaborateurs. Vous avez oublié que vous avez raconté dans tout Dakar que ce même Macky Sall vous doit de l’argent, ce qui expliquerait vos différends. Dans tous les pays du monde, le Président de la République doit être respecté quelle que soit la personne dépositaire de ce statut. Nous vous concédons grâce à votre statut d’homme public, le droit de s’attaquer au Président de la république, puisqu’il préside sur les destinées de notre pays, seulement ce même droit nous donne aussi le devoir et le droit en tant que citoyen libre de nous intéresser à vous, à vos sorties et déclarations afin que nul n’ignore.

Monsieur Sène, vous oubliez que vous êtes allés trop loin avec celui que vous considérez encore comme votre ami. En effet, dès, votre l’élargissement de prison, votre premier projet a été de lancer le 12 mai 2016 un site web d’informations à partir de votre domicile uniquement pour s’attaquer à lui, sa famille et ses proches. Vous ne pouvez ainsi imaginer tout le tort que vous avez causé à votre ami et à sa famille en racontant à la presse et à vos nombreux visiteurs toute forme de contre-vérités sur eux. Vous avez oublié qu’il incarne désormais l’état, ce qui fait de lui, l’homme le mieux renseigné et informé du pays. A ce sujet, je vous renvoie à cette pensée de Tahal Ben JELLOUN : les blessures d’amitié sont inconsolables…

Vous avez atteint la ligne rouge lorsque vous avez attaqué le fils ainé du Président ; un garçon innocent qui vient d’avoir à peine vingt ans uniquement pour faire mal à votre ami , son père, en l’accusant gratuitement et méchamment d’être à la tête de plusieurs sociétés à Dubaï.

Je vous rappelle aussi que sans aucune vérification, vous avez osé écrire dans votre journal que notre République comptait désormais un vice-président faisant allusion à un homme d’affaires respectueux, ordonné, efficace et discret proche du pouvoir en place.

Votre stratégie de harcèlement vous a aussi poussé à attaquer de manière virulente ce même  homme d’affaire courtois, travailleur et discret que sûrement tu as rencontré à plusieurs reprises sans le reconnaitre parce qu’humble ; en racontant toutes sortes de contres vérités sur lui. N’est-ce pas sous votre dictée que votre site web à fait du copier-coller sur Google pour attribuer faussement à ce dernier une villa flambant neuve dans un quartier chic que tu n’as toujours pas dévoilé pour son déménagement…

C’est cet acharnement qui a poussé ce dernier en toute liberté, parce que calomnié, à exercer son droit de citoyen, en vous attrayant devant la justice. Aujourd’hui que vous sentez que les dés sont pipés pour vous dans le cadre de cette procédure, vous l’abreuvez d’appels et de sms de pardons indignes de votre statut uniquement pour le rencontrer. En réalité, vous n’avez épargné personne, dans votre stratégie de faire mal au Président,  puisque c’est votre site web aussi qui a osé accuser le chef de protocole du Président de construire une villa dont vous n’avez toujours pas indiqué l’emplacement avec une somme faramineuse sans aucune preuve.

Malgré cet acharnement injustifié, vous devriez dire à l’opinion ou au peuple au nom de qui vous vous battez, combien d’efforts vous avez consenti vainement pour rencontrer le Président ou toute personne pouvant interférer en votre faveur. A ce sujet, rien que pour voir le Président, vous avez squatté la grande mosquée de Dakar durant la prière de la korité de 2016 dans l’unique espoir de lui serrer la main, alors que tu n’y as jamais prié auparavant. Combien de fois, vous avez été dans des funérailles où ce dernier se rendait pour essayer de le voir. Combien de fois, vous avez choisi de prier dans des mosquées où il se rendait pour des prières du vendredi pour les mêmes raisons. Le dernier exemple a été votre déplacement à Léona Niassène à Kaolack, bien emballé sous l’invitation d’Ameth Khalifa Niasse, avec le seul calcul de pouvoir le rencontrer. Sûrement que vous serez aussi au Dakka de Médina Gounass….

Aujourd’hui, vous devez dire au sénégalais que nous sommes, dans quel camp tu te trouves ? Tu fais croire à tes talibés et visiteurs que tu es dans l’opposition ; ce qui est faux. Nous vous défions de prouver votre appartenance dans cette opposition en citant une seule action que vous avez posée pour son renforcement. A cette opposition et à certains chefs religieux qui vous fréquentent, vous appellent et à qui vous faites croire que vous êtes du côté du peuple ; je demande de faire attention, puisque vous les utilisez pour vous donner plus de valeurs et d’importances.

En outre, nous vous demandons de vous prononcer sur les rapports que vous entretenez avec cet ancien promoteur de lutte qui se glorifie désormais d’être le nouveau promoteur des transhumants. Dites-nous aussi les rapports que vous entretenez avec le locataire de la maison militaire, qui serait votre principal bailleur et souteneur. Gare à lui….

Enfin, quel rôle, vous avez joué dans la transhumance de ce chroniqueur que le PM vient de décrocher pour l’APR.

A bientôt Cher Cheikh Alassane pour d’autres développements, avec des éléments très précis et très détaillés de tous vos montages, scénarios, discussions, intrigues et combines…

Diww DIOP

Combattant pour le culte de l’éthique

Laisser un commentaire