C’est la guerre des Syndicats…Dianté entame une tournée nationale pour se réclamer patron du Grand cadre

Evincé de la coordination du grand cadre des syndicats d’enseignant à cause de son double discours, Mamadou Lamine Dianté continue de rejeter cette décision assimilée à une trahison. Pour se faire entendre le secrétaire général du Saems-Cusems entame une tournée d’explication et de remerciement qui l’a conduit ce Dimanche dans le département de Goudomp.
Face à ces camarades Dianté a dit tout le mal qu’il pense des auteurs de son coup et s’accroche sur son titre. « Il y a un seul et unique grand cadre et c’est celui-là que je coordonne », martèle le coordonnateur déchu.
Mamadou Lamine Dianté qui est persuadé que son leadership syndical ne souffre d’aucune contestation à la base souveraine, rejette le choix de Abdou Faty qui selon lui, est membre du Haut conseil du dialogue social. Dianté toujours rebelle continu de brandir la hache de guerre. « La lutte est loin d’être terminée », balance le syndicaliste. « Si des avancés sont notées avec la validation des années de volontariat et de vacation, les lenteurs administratives, l’habitat …La question de l’indemnité de logement reste toujours en suspens » relève Dianté.
Joint au téléphone par xibaaru, celui qui se réclame nouveau coordonnateur du grand cadre semble avoir tourné la page Dianté. « Désormais c’est moi qui suis au commande », tranche Abdou Faty par ailleurs secrétaire général du Sels/Authentique. Il souligne que Mamadou lamine Diante est viré de son poste et que le grand cadre dont il assure la coordination entamera une tournée nationale la semaine prochaine pour éclairer la lanterne des enseignants.
Revenant sur les suspensions de Mamadou lamine Dianté et de Zoumarou ainsi que du mot d’ordre, Abdou Faty précise. «Nos camarades ont ramé à contre-courant des décisions, alors que le Grand Cadre fonctionne de manière systématique et concertée. Le Grand Cadre reste le même, nous ne faisons qu’appliquer le code et la charte de notre organisation», a expliqué-t-il.
M.Faty de conclure : «Nous rencontrons des difficultés qui nécessitent la mise en place d’une nouvelle équipe. Nos camarades ont aliéné nos textes et ne pourront plus gérer le syndicat».
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com