C’est la fin du Ramadan dans les pays de l’Afrique de l’Ouest…Sauf à Mackyland, le pays aux lunes bizarres

Tous les pays qui entourent le Sénégal, sans exception, célèbrent la fête de l’Aïd el-Fitr ou Korité qui marque la fin du jeûne du Ramadan. Mais comme d’habitude, le Sénégal et ses grandes familles religieuses ont jugé utile que la lune vue par les millions de musulmans qui entourent notre pays, n’est pas la bonne.
Le petit pays de moins de 14 millions d’habitants est un anti conformiste religieux. Même si Dieu décrétait que la fête du Ramadan était ce jour vendredi, les Sénégalais diraient que ce n’est pas le « bon » Dieu ou que c’est son sosie ou sa pâle copie.
Commission lunaire universelle
Quand est-ce Aid el-Fitr 2015 (1436) ? Selon Makkahcalendar.org :
« Il y aura de bonnes chances d’une visibilité directe du croissant dans les îles polynésiennes et dans plusieurs pays de l’Amérique du Sud, tels le Chile, l’Argentine, l’Uruguay, le Brésil, etc. La visibilité sera également assurée dans toute l’Amérique du Sud, aussi bien qu’en Amérique du Nord, dans la totalité de l’Europe et de l’Afrique et dans une grande partie de l’Asie avant la prière du Fajr dans ces pays respectifs (concept de l’extension de la zone de visibilité, ou de la visibilité étendue). Ainsi, la plupart des pays dans le monde (à l’exception de certains pays de l’Asie et d’une bonne partie de l’Océanie) pourront célébrer Aid el-Fitr le vendredi 17 juillet 2015. Quelques pays de l’Asie ainsi que la plupart des pays en Océanie devront jeûner un jour de plus et pourront terminer le jeûne du Ramadan le soir du 17 juillet. Ils pourront célébrer Aid el-Fitr le lendemain, 18 juillet 2015. »
Et selon cette commission, le Sénégal doit prier ce vendredi mais Ahmed Iyane Thiam et son groupe manipulés par les confréries en ont décidé autrement…
Ceux qui nous entourent prient ce vendredi
Mali
Maliactu.net 16/07/2015 – La commission d’observation de la Lune a décrété que Les fidèles musulmans pourront célébrer l’Aïd el-Fitr demain vendredi sur toute l’étendue du territoire national, qui marque la rupture du jeûne.

Mauritanie
Nouakchott, 16/07/2015 – La fête d’El Fitr célébrée vendredi en Mauritanie.
C’est ce qu’indique un communiqué de la Commission centrale d’observation des croissants lunaires, au terme de sa réunion tenue jeudi soir à Nouakchott. Le communiqué qui a été lu par le président de ladite commission, le magistrat Mohamed Mahmoud Ould Ghali précise que plusieurs témoignages de citoyens dans divers coins du pays confirment la vision, jeudi soir, du croissant annonçant le début du mois de Chewal de l’année 1436 de l’Hegire.

Côte D’Ivoire
La fête de l’Aïd el-Fitr marquant la fin du jeûne musulman sera célébrée vendredi en Côte d’Ivoire où le croissant lunaire a été observé jeudi soir. Selon un communiqué conjoint du Conseil supérieur des imams (Cosim), le Conseil des imams sunnites (Codis) et le Haut conseil de l’imamat et des oulémas de Côte d’Ivoire, la lune a été observée à Bouna dans le Nord-Est du pays. Par conséquent, ajoute le texte, « la fête de l’Aïd el-Fitr aura lieu ce vendredi 17 juillet 2015 ».

Guinée
L’Aid El Fitr, fête religieuse marquant la fin du mois saint de Ramadan, sera célébré ce vendredi en Guinée, ont annoncé jeudi les autorités religieuses. Selon le Secrétariat général des Affaires religieuses, la nouvelle lune a été observée dans le village de Bougouya à Dubréka, ville située dans la périphérie de Conakry.

Burkina Faso
La célébration de la fête du Ramadan, marquant la fin du mois de jeûne musulman, est prévue pour ce 17 juillet 2015, selon un communiqué du Présidium de la Fédération des Associations islamiques du Burkina, la commission d’observation de la lune ayant aperçu le croissant lunaire dans plusieurs localités du Burkina

Tchad
Le président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Acheick Hussein Hassan Abakar vient d’annoncer à la grande mosquée de N’Djamena, la fin de Ramadan aujourd’hui (hier jeudi). Les musulmans du Tchad célébreront demain (aujourd’hui vendredi) la fête Aïd Moubarak après avoir observé trente jours de jeune, pour répondre à une obligation religieuse faisant partie de cinq piliers de l’islam.

Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Il faut douter de la religiosité des sénégalais. J’ai l’impression que les sénégalais sont des dioulikats et non des dioulites. La religion devait rassembler les sénégalais elle les divise. Il faut avoir peur pour ce pays tout nous divise: religion, politique, sport….

Les commentaires sont fermés.