C’est Faux, Wade n’a pas appelé Sassou et Ouattara pour Karim…Le France et ses médias inventent encore pour « tuer » Karim

Comme s’ils n’avaient pas assez déjà fait du mal à Karim Wade. Mais pour la France, Karim en prison est encore plus dangereux qu’un lion blessé en cage. Alors il faut l’éliminer !
C’est dans le cadre de l’élimination de Karim Wade que la presse française avec sa « Lettre du Continent » continue de polluer l’environnement médiatique. Maintenant, il est question pour eux de transformer l’opposant politique en « enfant gâté » bien qu’étant en prison.
Et cette fameuse lettre du continent a, dans ses mensonges les plus infâmants, inventé un coup de fil de Wade à Denis Sassou Nguesso et Alassane Dramane Ouattara dit ADO
« Selon La Lettre Du Continent, en marge de la COP21, Sassou et Alassane Ouattara ont longuement discuté par téléphone avec Abdoulaye Wade. Lors de cet entretien téléphonique avec les deux chefs d’Etats, Me Wade, retiré dans sa résidence de Versailles, a plaidé la cause de son fils Karim, condamné en mars à six ans de prison pour enrichissement illicite. De manière explicite, nos confrères révèlent que l’ex chef d’Etat Sénégalais a demandé à ses anciens homologues d’intervenir auprès de son successeur, Macky Sall, afin d’obtenir la libération de son fils, dans l’hypothèse où le groupe de travail des Nations unies, réuni en session depuis début décembre et pour plusieurs semaines, venait à confirmer le caractère « inéquitable » du procès de Karim Wade devant la CREI à Dakar, ainsi que le côté « arbitraire » de sa détention. »
Mais ce qui est dramatique, c’est que Wade n’a pas appelé Sassou Nguesso. Et il n’a pas non plus appelé Le président ivoirien ADO pour parler de Karim
Alors d’où viennent ces rumeurs ? L’état fait tout pour enfoncer le fils de Wade
Le président Wade serait-il convaincu de la culpabilité de son fils au point de faire intervenir des chefs d’Etat étrangers ? Cette même rumeur a été publiée par cette même lettre du continent lors du sommet de la Francophonie à Dakar en 2014. Puis lors d’un voyage de Wade au Congo Brazzaville dans le cadre d’une consultance. A chaque fois que Wade se retrouve dans un même environnement qu’Alassane Dramane Ouattara ou Sassou Nguesso, la lettre du Continent exhibe toujours ce fameux téléphone rouge.
Ce qui prouve que les industriels français n’ont pas lâché Karim Wade car ils savent que son retour aux affaires de l’Etat signifierait pour eux la FIN…
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Le mot est lâché, les français le savent très bien que leur reconquête du Sénégal connaîtra sa fin avec la chute de leur chien de garde qui mû par une haine est entrain de détruire tout le système économique existant.

Les commentaires sont fermés.