C’est cet homme qui a fait condamner le Sénégal à l’ONU…C’est lui, l’homme de Singapour

Mais où est Pape Alboury Ndao, l’expert des 47 milliards de Singapour ? Il mange son argent sur le dos de Karim Wade…
Si vous ne connaissez pas ce monsieur, c’est l’homme qui est à l’origine de la décision de l’avis du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire de Karim Wade…
Si la chambre d’instruction de la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) a collé une seconde mise en demeure de 6 mois à Karim Wade, c’est grâce à la découverte de dernière minute de cet Expert-comptable. Et cette seconde mise en demeure est l’argument principal du Groupe de travail des Nations Unies qui a recommandé à l’Etat du Sénégal de libérer Karim Wade et de le dédommager.

Qui est Pape Alboury Ndao

C’est l’expert-comptable Papa Alboury Ndao, qui avait été désigné par la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), pour mener la mission d’administration provisoire de Dubaï Ports World Dakar. Une mission qui avait occasionné bien des polémiques. Mais cela n’était rien comparé à l’autre dossier qui fait couler salive et encre : les 47 milliards de Singapour.

Karim et les 47 milliards
Karim est arrêté en avril 2013 pour enrichissement illicite. Les enquêteurs de la section de recherche de la Gendarmerie cherchent mais ne trouvent rien. La CREI s’active dans les coulisses pour créer des témoins à charge. Mais rien. Au bout de 6 mois, Karim Wade est sur le point d’être libéré en attendant la suite des investigations. Tout le monde attendait la liberté provisoire.
A la dernière minute, un élément à charge tombe dans les mains du procureur de la CREI : « Karim possède un compte de 47 milliards à Singapour »
Le procureur ne se fait pas prier : il ordonne une seconde mise en demeure de Karim Wade…Et c’est reparti pour 6 mois en prison : L’homme derrière cette découverte est Pape Alboury Ndao.

Le mensonge
Plus tard, l’homme expliquera qu’il a fait confiance à des Sapiteurs, ces experts de l’informatique basés dans un univers web inconnu. Tout compte fait, pape Alboury Ndao fait décaisser la CREI : près d’un milliard CFA déboursé par la CREI pour obtenir les infos des Sapiteurs.
Ndékétéyo ! Tout ceci n’était que mensonge. La CREI finira par abandonner la piste des 47 milliards et les milliers de sous avancés à Pape Alboury Ndao pour payer ses sapiteurs.
Au finish Karim a été condamné sans preuve des 47 milliards. Plus personne ne reparle des 47 milliards.
L’avis du groupe de travail
Ce groupe de travail s’est basé sur la détention préventive de Karim Wade pour condamner le Sénégal : « Parmi les griefs retenus par le Groupe de travail, il y a la durée abusive de sa détention préventive (23 mois entre son incarcération et le prononcé du jugement), en violation des textes sénégalais, de la Déclaration universelle des droits de l’homme, du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ou encore de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples ; des éléments constitutifs d’une violation de la présomption d’innocence de Karim Wade ; la rupture de l’égalité de traitement entre les prévenus (dont la majeure partie avait bénéficié d’une mise en liberté sous contrôle judiciaire). »

Et le coupable…Pape Alboury Ndao
Aujourd’hui tout le monde parle de l’avis du groupe de travail mais ce monde-là ignore qui a été à l’origine de la des 23 mois de détention préventive de Karim Wade : les 47 milliards de Singapour et son inventeur : Pape Alboury…
Penda Sow pour xibaaru.com

3 Comments

  1. Macky arrivé au pouvoir, toute une armada d’experts et de faux experts a senti la bonne affaire. Tous ont découvert le filon qui permet de se faire des milliards en faisant mousser mensonges et haine. Le payeur en avait grandement besoin. Pour un pareil travail, il paie sans compter.

  2. On a l’impression que le sénégalais est quelqu’un qui n’a pas d’âme ni de conscience. L’affaire Karime wade nous le fait penser. Toutes ces personnes qui ont travaillé pour l’inculpation et l’emprisonnement de Karime savent qu’il est innocent. Parce qu’ils savent eux même qu’ils étaient en train de mentir. C’est le cas d’Alboury mais aussi des avocats de l’Etat, du procureur, du président du tribunal, des témoins à charge et de la Cours suprême. Ils savent tous que le dossier est composé de leurs propres mensonges.
    Donc si ces gens-là sont capables de faire ça et d’aller dormir en paix chez eux avec leur femme et leurs enfants cela signifie tout simplement qu’ils sont incapables d’avoir des problèmes de conscience.
    Or le problème de conscience est le propre de l’homme.
    Quand on tue un homme volontairement ou involontairement on gardera définitivement ce sentiment tout au long de sa vie.
    Quand on fait emprisonner quelqu’un dont on sait qu’il est innocent on doit éprouver ce même sentiment de culpabilité toute sa vie si on est un homme digne de ce nom et doté d’un minimum de courage.
    Mais je remarque qu’au Sénégal d’aujourd’hui ce principe de dignité et de courage individuel n’existe plus. On ne se bat pas pour des principes ou des convictions ou pour la dignité. On est prêt pour exécuter les sales besognes sur des individus innocents dans le seul but d’en récolter un avantage pécuniaire et sans état d’âme. Je crois même qui si la peine de mort était prononcée contre Karime ils ne ressentiraient aucun remord ni aucun problème de conscience dès lors qu’on les rémunère pour leur contribution.
    Et ce qui étonne c’est que quand on voit tous ces gens-là on n’a pas l’impression que cela les empêche de dormir et de se regarder devant la glace. Les transhumances aussi entre dans ce même cadre.
    Quand un pays en arrive à une telle carence de conscience et de dignité, il s’éloigne du genre humain

Les commentaires sont fermés.