Ces entreprises qui vont disparaître avec le départ de Macky : Marème Faye et son business, GFM de You, Bolloré, SDE…(1ère partie)

Macky n’est pas éternel…Il partira après un mandat ou un second mais il partira comme ses prédécesseurs. Mais avec lui disparaîtra plusieurs entreprises. On peut compter parmi celles-ci, en premier lieu, l’entreprise-Fondation de la première Dame, Marème Faye, impliquée dans plusieurs affaires, la GFM de Youssou Ndour dont le fondateur est le griot attitré du président Sall, le groupe français Bolloré qui est à la base des manipulations contre Wade et Karim, la SDE qui assoiffe les populations sans rendre compte et plusieurs autres entreprises qui œuvrent aveuglément pour la mainmise totale de la dynastie Faye-Sall sur les biens de la République.
Marème Faye et son business de première dame
marème diamant 2Cette femme n’a pas retenu les leçons des « fondations » des premières Dames d’Afrique qui sont toutes nées pour mourir avec le départ de leurs époux présidents.
Elizabeth Diouf avec « Solidarité partage » et Viviane Wade avec « Education Santé » ont toutes été enterrées avec la fin des magistères de leurs maris. Aucune fondation de première Dame n’a survécu au départ d’un président. Et Marème Faye arrive avec son époux à la présidence le 25 mars 2012. Et sa Fondation est créée le même jour du 25 mars, comme si sa fondation attendait la présidence pour éclore. Mais cette fondation aura tout le mal à expliquer les dons de ces entreprises marocaines qui ont obtenu le marché de la construction de la cité de l’Emergence. L’Association des jeunes marabouts citoyens dirigée par Serigne Assane Mbacké a déposé une plainte contre elle et sa fondation le lundi 29 septembre 2014 à la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite). Les jeunes marabouts-citoyens mettent en cause les 650 millions de F CFA que la première Dame aurait reçu dans les locaux de sa « fondation Servir le Sénégal », des mains du plus riche homme d’affaires marocain, Othman Benjalloun Directeur général de la banque BMCE devenue Black Pearl Finance.
Et quand Macky partira, elle devra répondre de ses actes devant une justice « démackyllées »…
Bolloré et sa revanche
bolloré youKarim Wade voulait « défranciser » le Sénégal vu que les entreprises française n’avaient jamais fait évoluer le pays…C’est alors qu’il fait appel au groupe DP World pour remplacer le groupe Bolloré qui était présent au Port de Dakar Sénégal depuis 80 ans.
DP World s’était alors engagé à investir 333 milliards de FCFA (507 millions d’euros), dont 250 milliards de FCFA (381 millions d’euros) pour le port du futur, selon la direction du port.
Mais en En 2011, tout se gâte…Les médias dirigés par Bolloré entre en action et sortent les expressions comme « ministre du ciel et de la terre » et font dire à Idrissa Seck qui faisait partie du complot l’expression « Dévolution monarchique ».
Et lorsque les émeutes du 23 juin éclatent, les hommes de Bolloré entrent en action et créent de toutes pièces cette information : « Karim, le fils du président alors en exercice, Abdoulaye Wade, a appelé la France au secours, afin que Paris accepte de faire intervenir les militaires français basé sur place pour contenir la révolte ». Et cette même presse va jusqu’à mettre en cause l’ex-femme de Sarkozy et son mari (car Sarkozy est ami de Bolloré et il en voulait à son ex-femme de l’avoir quitté) : « le « publicitaire » dudit Karim Wade n’était autre que le – nouveau – mari de Cécilia, Richard Attias »…
Toutes ces infos savamment distillées étaient faites par la France de Sarkozy pour discréditer le Régime de Wade. Et quand ce fut fait, Wade quitte le pouvoir et Macky arrive. Il doit quelque chose à Sarkozy et part à Paris. Mais quand Sarkozy est battu deux mois plus tard, Macky repart pour faire allégeance à Hollande. Mais il conserve Bolloré et le 28 novembre 2013, c’est la consécration pour le groupe français : « Le conseil d’administration du Port Autonome de Dakar (PAD) vient d’attribuer à Bolloré Africa Logistics l’exploitation du terminal roulier du port de Dakar pour une durée de 25 ans. Le contrat de concession, signé le 28 novembre 2013, entre dans le cadre d’un appel d’offres initié en 2010. Bolloré Africa Logistics investira 97 millions d’euros soit 64 milliards de FCFA sur 25 ans pour renforcer l’attractivité du Port Autonome de Dakar … Parallèlement, le terminal de « Vaquier » a été confié à la société française Necotrans, laquelle a prévu d’injecter 48 milliards de FCFA pour la modernisation du Port. »
Les Français raflent tout car avec leur aide, Macky est au pouvoir. Et quand ce dernier partira, Le Groupe Bolloré s’en ira aussi mais après avoir pillé toutes les ressources du pays…avec l’aide d’un certain Youssou Ndour…Car le 14 septembre 2014, Vincent Bolloré était à Conakry avec ce même Youssou Ndour…
A suivre Youssou Ndour, la SDE

Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. DOMAGE POUR MON PAYS LE SENEGAL
    UN PRESIDENT PAR DEFAUT COMME MACKY SALL NOUS APPROVRISSE DU JOUR AU LENDEMAIN
    VRAIMENT IL EST TEMPS QUE 2017 ARRIVE POUR QU IL PUISSE QUITTER LE SENEGAL QU IL EST ENTRAIN DE DETRUIRE

  2. Merci, Penda. Surtout que Bolloré n’est très inventif. Il a reconduit avec Macky la même chose qu’il a fait avec Condé pour posséder le Port de Conakry. Des méthodes que seuls les présidents Y-a-Bon-Banania accepte de faire sans aucune considération pour l’honneur de leurs pays ou du leur propre.

  3. Nous payons la bêtise des 62 % d’électeurs sénégalais manipulés et ensorcelés par les medias occidentaux en attendant les prochaines présidentielles. Cette fois, nous ne nous tromperons sur le choix du bon candidat. Le candidat de Vérité.

  4. C’ est pour celà que je ne pourrai JAMAIS ressentir un brin de sympathie envers Idy Seck qui, pour moi, est la pierre angulaire de laquelle a jailli TOUTE la monstrueuse campagne de dénigrement contre les WADE & OEUVRES…

Les commentaires sont fermés.