Candidats déclarés en 2019…Macky, Idy, Pape Diop, Baldé et Aïssata Tall Sall

Ils sont candidats à l’élection présidentielle de 2019. Déclarés par leurs partis respectifs, Macky Sall de l’APR, Idrissa Seck dit Idy de Rewmi, Pape Diop de la convergence Bokk Gis Gis, Abdoulaye Baldé de l’UCS et Aïssata Tall Sall qui s’est autoproclamée hier à l’insu de son parti le Parti Socialiste.

Macky Sall

C’est le président en exercice et sa candidature a été déjà portée par son parti pour un second mandat. Président sortant en 2019, Macky Sall qui briguera un second mandat sera le candidat à abattre. Seul contre toute une opposition qui a déjà affirmé son soutien au candidat de l’opposition qui passera le premier tour, Macky Sall compte sur ses alliés pour franchir le cap au premier tour.

Idrissa Seck

Principal challenger en 2007 et candidat malheureux en 2012 du fait d’une campagne présidentielle mal orientée, le leader du Rewmi a entrepris des campagnes de proximité en vue des élections législatives de 2017 pour s’assurer une représentativité confortable à l’assemblée nationale en 2017. Idrissa Seck joue son va-tout pour être le principal challenger de Macky.

Pape Diop

Politicien discret ou timide, c’est selon, Pape Diop reste à ce jour le candidat le moins polémiste mais l’un des plus objectifs. Il a entrepris une structuration profonde de son parti pour la conquête du pouvoir. Bokk Gis Gis est l’un des partis, à l’instar du PS, du PDS et de l’APR de disposer de bases dans toutes les localités du Sénégal. Le prochain congrès de Bokk Gis Gis est très attendu.

Abdoulaye Baldé

Il est le plus jeune de tous les candidats déclarés. Mais il est l’un des plus solides vu sa base électorale. Il porte l’espoir d’une région, celle de la Casamance. Maître incontesté du Sud, Baldé multiplie ses sorties dans les autres régions du Sénégal pour asseoir une base nationale. L’UCS qui porte sa candidature avance sûrement tout en évitant les démons de la division.

Aïssata Tall Sall

Elle a déclaré sa candidature hier dans une commune de la région parisienne en présence du coordonnateur du parti socialiste en France, Doro Sy. Mais cela ne veut pas dire qu’elle est la candidate du PS qui reste encore dans la mouvance présidentielle. Et selon les nouvelles réformes proposées par Macky, elle peut présenter une candidature indépendante même si le PS s’y oppose.

 

2 Comments

  1. a part son excellence Mr Macky sall , les autres prétendants au fauteuil présidentiel sont sont peu representatifs au niveau national. ils risquent tous de connaitre un revers lors de la prochaines election presidentielle

Les commentaires sont fermés.